Index Strasbourg curieux Strasbourg à la loupe

Agenda curieux :: Actu des sites Strasbourgeois :: Hébergement strasbourgeois

Strasbourg à la loupe » club presse strasbourg

Feeds

11866 items (11396 unread) in 267 feeds

Exposition Exposition (684 unread)
Concert / soirée Concert / soirée (415 unread)
Guide / média Guide / média (5781 unread)
Média_vidéo Média_vidéo (467 unread)
Projection Projection (15 unread)
Politique / social Politique / social (2389 unread)
théâtre théâtre (40 unread)
Artiste Artiste (11 unread)
Inclassables Inclassables (101 unread)
Edition/bd/imprimerie Edition/bd/imprimerie (298 unread)
Vélo transport Vélo transport (371 unread)
Monde Numérique Monde Numérique (109 unread)
Monde Numérique Média Monde Numérique Média
Nature et Agriculture Nature et Agriculture (238 unread)
Vie/assoc Quartiers Vie/assoc Quartiers (477 unread)
 «  Expand/Collapse
MagpieRSS Object
(
    [parser] => Resource id #18
    [current_item] => Array
        (
        )

    [items] => Array
        (
            [0] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => LE CUEJ, L’ÉCOLE DU TERRAIN
                    [link#] => 1
                    [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com/le-cuej-lecole-du-terrain/
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Anka Wessang
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actu
                        )

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Tue, 07 Jun 2022 06:04:40 +0000
                    [category#] => 1
                    [category] => Actu
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => https://www.club-presse-strasbourg.com/?p=34706
                    [description#] => 1
                    [description] => <h6>EDITO</h6>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p>Clap de fin pour les 57 étudiants de l’école de journalisme de Strasbourg. Ils viennent de passer la dernière et la plus exigeante épreuve de leur cursus de deux ans<strong> : </strong>la délocalisation. Un mois de production journalistique intense en presse écrite multimédia, radio et télé à 1360 km de Strasbourg : à Cluj<strong>,</strong> en Roumanie.</p>
<p>Encadrés par 11 professionnels des médias et enseignants, ils ont passé un mois à sillonner les routes de l’un des pays les plus pauvres d’Europe.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Partager le quotidien des gueules noires de la vallée du charbon de Jiu;  découvrir le difficile accès à l’éducation de la communauté Rom à quelques pas de la décharge de Patâ Rat, à Cluj, une des plus grandes du pays; rencontrer les derniers habitants du village de Geamana menacés par la montée des eaux polluées du lac; planquer des heures derrières des poubelles pour essayer de filmer des livraisons nocturnes de déchets dans une cimenterie; refuser poliment le troisième verre de Palinka (40°) proposé par des paysans de la campagne Bucovine …</p>
<p>Ils sont rentrés avec des poches sous les yeux et des étoiles plein la tête. Epuisés, mais conscients du cadeau qui leur est fait.</p>
<p>La délocalisation coûte cher : près de 80 000 euros cette année. Liban, Birmanie, Chine, Géorgie, Ouzbékistan, Madagascar&#8230; depuis 1994, date de la première transhumance officielle des étudiants à Prague, le CUEJ est la seule école de journalisme en France à offrir une expérience professionnelle de cette durée à ses étudiants. Une école du terrain, une pédagogie de projet et de mise en situation.</p>
<p>Tous les étudiants du CUEJ gardent un souvenir ému de “la déloc”, quelque chose qui ne se vit qu’une fois, l’apothéose de leur formation. Un moment où on leur dit “lâchez-vous”, “osez”, “prenez des risques” et surtout, “faites-vous plaisir”. On les engueule, on les pousse, on les rassure. Le soir, on boit des coups avec eux, on entend leurs craintes et leurs envies, on leur parle du métier, on leur dit de ne pas entrer dans le moule, de garder leur personnalité, de ne jamais laisser s’éteindre cette flamme qui les anime.</p>
<p>Opérationnels, débrouillards, humbles, nos désormais collègues ont fait cette semaine leurs premiers pas dans des rédactions un peu partout en France. Le Monde, Libération, le Figaro, Ouest France, les DNA pour la presse écrite, Radio France, RFI, RMC, Europe 1 pour les radios, TF1, France Télévision, Canal +pour les télés, et bien d’autres, la liste est longue. Des CDD qu’il faudra réussir à prolonger ou à transformer en embauche dans une profession de plus en plus précaire.</p>
<p>Déjà, les étudiants qui s&rsquo;apprêtent à entrer en 2ème année trépignent d’impatience et nous demandent où aura lieu la prochaine déloc. Mais ça, comme tous les ans, c’est la surprise du CUEJ.</p>
<p><strong>Christophe BUSCHÉ</strong><br />
<strong>JRI &#8211; Maître de conférence associé CUEJ<br />
<a href="mailto:buschechristophe@gmail.com">buschechristophe@gmail.com</a><br />
</strong></p>
<p>Vous retrouverez le dossier multimédia sur la Roumanie sur le site <a href="https://www.cuej.info/">https://www.cuej.info/</a></p>
<p>Un numéro spécial du magazine “News d’Ill “sera en kiosque à partir du 15 juin et les productions radio et TV sont en cours de finalisation et seront bientôt disponibles sur le site.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <h6>EDITO</h6>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p>Clap de fin pour les 57 étudiants de l’école de journalisme de Strasbourg. Ils viennent de passer la dernière et la plus exigeante épreuve de leur cursus de deux ans<strong> : </strong>la délocalisation. Un mois de production journalistique intense en presse écrite multimédia, radio et télé à 1360 km de Strasbourg : à Cluj<strong>,</strong> en Roumanie.</p>
<p>Encadrés par 11 professionnels des médias et enseignants, ils ont passé un mois à sillonner les routes de l’un des pays les plus pauvres d’Europe.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Partager le quotidien des gueules noires de la vallée du charbon de Jiu;  découvrir le difficile accès à l’éducation de la communauté Rom à quelques pas de la décharge de Patâ Rat, à Cluj, une des plus grandes du pays; rencontrer les derniers habitants du village de Geamana menacés par la montée des eaux polluées du lac; planquer des heures derrières des poubelles pour essayer de filmer des livraisons nocturnes de déchets dans une cimenterie; refuser poliment le troisième verre de Palinka (40°) proposé par des paysans de la campagne Bucovine …</p>
<p>Ils sont rentrés avec des poches sous les yeux et des étoiles plein la tête. Epuisés, mais conscients du cadeau qui leur est fait.</p>
<p>La délocalisation coûte cher : près de 80 000 euros cette année. Liban, Birmanie, Chine, Géorgie, Ouzbékistan, Madagascar&#8230; depuis 1994, date de la première transhumance officielle des étudiants à Prague, le CUEJ est la seule école de journalisme en France à offrir une expérience professionnelle de cette durée à ses étudiants. Une école du terrain, une pédagogie de projet et de mise en situation.</p>
<p>Tous les étudiants du CUEJ gardent un souvenir ému de “la déloc”, quelque chose qui ne se vit qu’une fois, l’apothéose de leur formation. Un moment où on leur dit “lâchez-vous”, “osez”, “prenez des risques” et surtout, “faites-vous plaisir”. On les engueule, on les pousse, on les rassure. Le soir, on boit des coups avec eux, on entend leurs craintes et leurs envies, on leur parle du métier, on leur dit de ne pas entrer dans le moule, de garder leur personnalité, de ne jamais laisser s’éteindre cette flamme qui les anime.</p>
<p>Opérationnels, débrouillards, humbles, nos désormais collègues ont fait cette semaine leurs premiers pas dans des rédactions un peu partout en France. Le Monde, Libération, le Figaro, Ouest France, les DNA pour la presse écrite, Radio France, RFI, RMC, Europe 1 pour les radios, TF1, France Télévision, Canal +pour les télés, et bien d’autres, la liste est longue. Des CDD qu’il faudra réussir à prolonger ou à transformer en embauche dans une profession de plus en plus précaire.</p>
<p>Déjà, les étudiants qui s&rsquo;apprêtent à entrer en 2ème année trépignent d’impatience et nous demandent où aura lieu la prochaine déloc. Mais ça, comme tous les ans, c’est la surprise du CUEJ.</p>
<p><strong>Christophe BUSCHÉ</strong><br />
<strong>JRI &#8211; Maître de conférence associé CUEJ<br />
<a href="mailto:buschechristophe@gmail.com">buschechristophe@gmail.com</a><br />
</strong></p>
<p>Vous retrouverez le dossier multimédia sur la Roumanie sur le site <a href="https://www.cuej.info/">https://www.cuej.info/</a></p>
<p>Un numéro spécial du magazine “News d’Ill “sera en kiosque à partir du 15 juin et les productions radio et TV sont en cours de finalisation et seront bientôt disponibles sur le site.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => Actu
                    [date_timestamp] => 1654581880
                )

            [1] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => PASSION PODCAST
                    [link#] => 1
                    [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com/passion-podcast/
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Anka Wessang
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actu
                        )

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 02 Jun 2022 09:24:45 +0000
                    [category#] => 1
                    [category] => Actu
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => https://www.club-presse-strasbourg.com/?p=34687
                    [description#] => 1
                    [description] => Rencontre avec <strong>Bénédicte Courret</strong>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p>&nbsp;</p>
<p>Passionnante rencontre avec <strong>Bénédicte Courret,</strong> cheffe de projet podcast à France bleu, qui oeuvre avec les salarié.e.s des antennes régionales pour la réalisation des podcasts.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Elle nous a parlé de la foisonnante offre de Podcasts des antennes régionales de France Bleu, leurs réalisations, leurs diffusions, et des nouveaux projets, notamment la série Crimes et Témoignages dont deux épisodes se déroulent dans le Grand Est dont un en Alsace : rendez-vous le 7 juillet pour découvrir L’AFFAIRE DU DOCTEUR MULLER. Gros dispositif marketing en vue, avec même un teaser en images, vous ne pourrez pas le louper !</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Ce podcast sera disponible avec tous les autres sur les appli Radio France et France bleu.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://radiofrance.qualifioapp.com/quiz/1015901_70/%20NL-Radio-France-Bonnes-Ondes.html?at_campaign=rf_hebdo_edito&amp;at_medium=newsletter&amp;xtor=EPR-199-%5Bcode-campagne%5D&amp;at_chaine=radio_france">Pour ne louper aucun podcast de Radio France, abonnez-vous à Bonnes ondes (merci Isabelle Boucher Doigneau) </a> la toute nouvelle newsletter de Radio France. Chaque jeudi, une sélection éclectique de podcasts à découvrir parmi la production des différentes antennes : culture, décryptage de l&rsquo;information, musique, vie quotidienne&#8230; Vous trouverez forcément votre bonheur.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Et voici quelques recommandations des participants et participantes à cette rencontre, à vous l’audio ! :</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.francebleu.fr/emissions/le-retour-du-loup-l-enquete">Le retour du loup – par Olivier Vogel et Pascal Doumange de France bleu Alsace</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://urldefense.com/v3/__https:/www.francebleu.fr/emissions/une-heure-en-france-en-famille/le-confin-des-contes-des-histoires-pleines-d-humour-et-de-tendresse?xtmc=le*20confin*20des*20contes&amp;xtnp=1&amp;xtcr=6__;JSUl!!B6IQPYr2rLEU!WbzZS-XqLMCg5_2-86lStFi-xG3yC0KkD28a4jZ0PS-cjZ4fbs79AG8n_dMbHXcDHhWQ53lZgv_8plr0ie6oc7kKyT-G7dRcJe_s3ucT$">Le confin des contes</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://urldefense.com/v3/__https:/www.francebleu.fr/emissions/histoires-salees__;!!B6IQPYr2rLEU!WbzZS-XqLMCg5_2-86lStFi-xG3yC0KkD28a4jZ0PS-cjZ4fbs79AG8n_dMbHXcDHhWQ53lZgv_8plr0ie6oc7kKyT-G7dRcJUCiLWuO$">Histoires salées</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://nouvellesecoutes.fr/podcast/le-nuage/">Le nuage – Nouvelles écoutes</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.desaintjacquesacompostelle.com/">De Saint Jacques à Compostelle – Hervé Pauchon</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="des%20histoires%20racontées%20par%20les%20journalistes%20de%20la%20rédaction%20du%20Parisien%20ou%20par%20celles%20et%20ceux%20qui%20les%20ont%20vécues%20directement.">Code source &#8211; des histoires racontées par les journalistes de la rédaction du Parisien ou par celles et ceux qui les ont vécues directement.</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://podcasts.podinstall.com/frootch-frootch/#:~:text=Un%20micro%20cach%C3%A9%20au%20fond,victoires%20%C3%A0%20ses%20grandes%20humiliations.">Frootch &#8211; Un micro caché au fond de son sac, Sarah nous embarque à tous ses rendez-vous professionnels ou amoureux, qu&rsquo;ils soient foireux ou jouissifs.  </a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.arteradio.com/serie/diamant_sur_canape">Diamant sur canapé &#8211; De sa cité à Saint-Tropez, des boîtes des Champs-Elysées à un dîner avec Madame Trump, « Sarah » raconte son ascension sociale grâce au désir des hommes. Une production de Laetitia Druart pour ARTE Radio.</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.arteradio.com/emission/depeche">Dépêche &#8211; Chaque mercredi, Livo découpe l’actu avec son micro. Revue de presse, reportages, mais aussi détournements et canulars : ce virtuose du montage peaufine en 9 minutes l’ultime contre-pouvoir au ronron médiatique. Un podcast d’Olivier Minot pour ARTE RadioA</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://jazzdor.com/transizdor">Le media de Jazzdor</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table">Les couilles sur la table &#8211; Un jeudi sur deux, Victoire Tuaillon parle en profondeur d’un aspect des masculinités contemporaines avec un·e invité·e.</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://metadechoc.fr/podcasts/">Méta de choc – et si on se demandait pourquoi on pense ce qu’on pense ?</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.francebleu.fr/emissions/entre-les-lignes">Entre les lignes – Un podcast dont le fil conducteur est la ligne de train Belfort-Bienne. Artistes, journalistes, musiciens, sportifs,&#8230; racontent leur voyage de façon fort singulière.</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.cts-strasbourg.eu/fr/pratique/evenements-00001/lignes-de-ville/index.html">Lignes de ville &#8211; CTS</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Rencontre avec <strong>Bénédicte Courret</strong>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p>&nbsp;</p>
<p>Passionnante rencontre avec <strong>Bénédicte Courret,</strong> cheffe de projet podcast à France bleu, qui oeuvre avec les salarié.e.s des antennes régionales pour la réalisation des podcasts.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Elle nous a parlé de la foisonnante offre de Podcasts des antennes régionales de France Bleu, leurs réalisations, leurs diffusions, et des nouveaux projets, notamment la série Crimes et Témoignages dont deux épisodes se déroulent dans le Grand Est dont un en Alsace : rendez-vous le 7 juillet pour découvrir L’AFFAIRE DU DOCTEUR MULLER. Gros dispositif marketing en vue, avec même un teaser en images, vous ne pourrez pas le louper !</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Ce podcast sera disponible avec tous les autres sur les appli Radio France et France bleu.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://radiofrance.qualifioapp.com/quiz/1015901_70/%20NL-Radio-France-Bonnes-Ondes.html?at_campaign=rf_hebdo_edito&amp;at_medium=newsletter&amp;xtor=EPR-199-%5Bcode-campagne%5D&amp;at_chaine=radio_france">Pour ne louper aucun podcast de Radio France, abonnez-vous à Bonnes ondes (merci Isabelle Boucher Doigneau) </a> la toute nouvelle newsletter de Radio France. Chaque jeudi, une sélection éclectique de podcasts à découvrir parmi la production des différentes antennes : culture, décryptage de l&rsquo;information, musique, vie quotidienne&#8230; Vous trouverez forcément votre bonheur.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Et voici quelques recommandations des participants et participantes à cette rencontre, à vous l’audio ! :</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.francebleu.fr/emissions/le-retour-du-loup-l-enquete">Le retour du loup – par Olivier Vogel et Pascal Doumange de France bleu Alsace</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://urldefense.com/v3/__https:/www.francebleu.fr/emissions/une-heure-en-france-en-famille/le-confin-des-contes-des-histoires-pleines-d-humour-et-de-tendresse?xtmc=le*20confin*20des*20contes&amp;xtnp=1&amp;xtcr=6__;JSUl!!B6IQPYr2rLEU!WbzZS-XqLMCg5_2-86lStFi-xG3yC0KkD28a4jZ0PS-cjZ4fbs79AG8n_dMbHXcDHhWQ53lZgv_8plr0ie6oc7kKyT-G7dRcJe_s3ucT$">Le confin des contes</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://urldefense.com/v3/__https:/www.francebleu.fr/emissions/histoires-salees__;!!B6IQPYr2rLEU!WbzZS-XqLMCg5_2-86lStFi-xG3yC0KkD28a4jZ0PS-cjZ4fbs79AG8n_dMbHXcDHhWQ53lZgv_8plr0ie6oc7kKyT-G7dRcJUCiLWuO$">Histoires salées</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://nouvellesecoutes.fr/podcast/le-nuage/">Le nuage – Nouvelles écoutes</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.desaintjacquesacompostelle.com/">De Saint Jacques à Compostelle – Hervé Pauchon</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="des%20histoires%20racontées%20par%20les%20journalistes%20de%20la%20rédaction%20du%20Parisien%20ou%20par%20celles%20et%20ceux%20qui%20les%20ont%20vécues%20directement.">Code source &#8211; des histoires racontées par les journalistes de la rédaction du Parisien ou par celles et ceux qui les ont vécues directement.</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://podcasts.podinstall.com/frootch-frootch/#:~:text=Un%20micro%20cach%C3%A9%20au%20fond,victoires%20%C3%A0%20ses%20grandes%20humiliations.">Frootch &#8211; Un micro caché au fond de son sac, Sarah nous embarque à tous ses rendez-vous professionnels ou amoureux, qu&rsquo;ils soient foireux ou jouissifs.  </a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.arteradio.com/serie/diamant_sur_canape">Diamant sur canapé &#8211; De sa cité à Saint-Tropez, des boîtes des Champs-Elysées à un dîner avec Madame Trump, « Sarah » raconte son ascension sociale grâce au désir des hommes. Une production de Laetitia Druart pour ARTE Radio.</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.arteradio.com/emission/depeche">Dépêche &#8211; Chaque mercredi, Livo découpe l’actu avec son micro. Revue de presse, reportages, mais aussi détournements et canulars : ce virtuose du montage peaufine en 9 minutes l’ultime contre-pouvoir au ronron médiatique. Un podcast d’Olivier Minot pour ARTE RadioA</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://jazzdor.com/transizdor">Le media de Jazzdor</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.binge.audio/podcast/les-couilles-sur-la-table">Les couilles sur la table &#8211; Un jeudi sur deux, Victoire Tuaillon parle en profondeur d’un aspect des masculinités contemporaines avec un·e invité·e.</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://metadechoc.fr/podcasts/">Méta de choc – et si on se demandait pourquoi on pense ce qu’on pense ?</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.francebleu.fr/emissions/entre-les-lignes">Entre les lignes – Un podcast dont le fil conducteur est la ligne de train Belfort-Bienne. Artistes, journalistes, musiciens, sportifs,&#8230; racontent leur voyage de façon fort singulière.</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><a href="https://www.cts-strasbourg.eu/fr/pratique/evenements-00001/lignes-de-ville/index.html">Lignes de ville &#8211; CTS</a></p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => Actu
                    [date_timestamp] => 1654161885
                )

            [2] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => Je m’appelle Maryna Osipova, je suis une journaliste ukrainienne, réfugiée à Colmar
                    [link#] => 1
                    [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com/je-mappelle-maryna-osipova-je-suis-une-journaliste-ukrainienne-refugiee-a-colmar/
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Anka Wessang
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actu
                        )

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Tue, 31 May 2022 08:18:54 +0000
                    [category#] => 1
                    [category] => Actu
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => https://www.club-presse-strasbourg.com/?p=34653
                    [description#] => 1
                    [description] => <h6>TÉMOIGNAGE</h6>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p>« Je m&rsquo;appelle Maryna Osipova. Je signe mes articles sous le nom de Maryna Zabiyan. Je suis journaliste pour le journal régional « <a href="http://speckor.net/visnyk-ch-persha-gazeta-v-ukrayini-yaka-pishla-na-vilni-hliba/">Vistnyk</a>« , publié dans la région de Tchernihiv en Ukraine.</p>
<p>J&rsquo;habite à Tchernihiv. La guerre est venue dans notre ville dès le premier jour de l&rsquo;escalade. J&rsquo;ai passé huit jours avec mes deux enfants (deux garçons, de 1 an et 10 ans) dans un abri anti-aérien. Après la mort de près de 50 personnes dans les décombres de la maison bombardée, j&rsquo;ai décidé d&rsquo;évacuer avec les enfants. Et je vis à Colmar maintenant, en France. C&rsquo;est temporaire. J&rsquo;espère. Et si les conditions redeviennent favorables, j&rsquo;ai l&rsquo;intention de retourner en Ukraine. Continuez à faire mon métier.</p>
<p>Le journal a repris son travail immédiatement après le retrait des troupes russes de notre région.</p>
<p>Je travaille comme journaliste depuis 2006. J&rsquo;ai aussi collaboré avec des journaux de Tchernihiv, région de Tchernihiv, des publications et des sites panukrainiens: « Vistnyk » and « Vest ». Dans mes articles, j&rsquo;abordais des sujets politiques, la corruption et le développement de l&rsquo;éducation dans la région. J&rsquo;ai écrit sur la réforme du système administratif-territorial, en particulier la formation et le développement de collectivités territoriales unies. Après le début de la guerre russo-ukrainienne en 2014, j&rsquo;ai couvert son impact sur la région de Tchernihiv. Avec ma collègue Yulia Semenets, nous sommes allés vérifier la frontière avec la Russie, pour voir quelle est la situation réelle. Et tout en effectuant une tâche éditoriale, nous avons été interrogés par les services spéciaux russes pendant plusieurs heures au poste de contrôle frontalier russe J&rsquo;ai écrit sur des personnes célèbres nées dans la région de Tchernihiv. Par exemple, à propos de la députée américaine Victoria Sparts. Elle était avec le président américain Joe Biden lorsqu&rsquo;il a aidé l&rsquo;Ukraine. <a href="https://mynizhyn.com/news/misto-i-region/10465-vid-oskolka-granati-na-shodi- zaginuv-morpih-zi-snovshini-maksim-avdienko.html">J&rsquo;ai écrit</a> sur les compatriotes qui ont combattu dans l&rsquo;est de l&rsquo;Ukraine, sur leurs familles, sur les héros tombés au combat, sur nos prisonniers.</p>
<p>J&rsquo;ai également parlé des immigrants qui sont venus dans la région de Tchernihiv depuis l&rsquo;est de notre pays. Et j&rsquo;ai demandé à chacun s&rsquo;il avait peur d&rsquo;aller d&rsquo;une frontière à l&rsquo;autre. Sans savoir que moi aussi je devrais sauver mes enfants de la guerre.  On dit que la guerre dure depuis trois mois. Mais en fait, les premiers soldats de notre région sont allés défendre l&rsquo;Est de notre pays en mai 2014. Pendant tout ce temps, mes collègues et moi avons gardé le front de l&rsquo;information de la région de Tchernihiv par leurs propres efforts. Et nous continuons à transmettre des informations jusqu&rsquo;aux coins les plus reculés de notre région.</p>
<p>Cependant, aujourd&rsquo;hui, nous avons besoin du soutien des collègues occidentaux. Je vous adresse cette demande au nom de notre publication « Vistnyk ».</p>
<p>Je serai heureuse de vous rencontrer. J&rsquo;attends avec impatience de vos nouvelles. »</p>
<p>Pour obtenir les coordonnée se Maryna Osipova, merci de contacter le Club de la presse : info@club-presse-strasbourg.com &#8211; T. 03 88 35 66 61</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <h6>TÉMOIGNAGE</h6>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p>« Je m&rsquo;appelle Maryna Osipova. Je signe mes articles sous le nom de Maryna Zabiyan. Je suis journaliste pour le journal régional « <a href="http://speckor.net/visnyk-ch-persha-gazeta-v-ukrayini-yaka-pishla-na-vilni-hliba/">Vistnyk</a>« , publié dans la région de Tchernihiv en Ukraine.</p>
<p>J&rsquo;habite à Tchernihiv. La guerre est venue dans notre ville dès le premier jour de l&rsquo;escalade. J&rsquo;ai passé huit jours avec mes deux enfants (deux garçons, de 1 an et 10 ans) dans un abri anti-aérien. Après la mort de près de 50 personnes dans les décombres de la maison bombardée, j&rsquo;ai décidé d&rsquo;évacuer avec les enfants. Et je vis à Colmar maintenant, en France. C&rsquo;est temporaire. J&rsquo;espère. Et si les conditions redeviennent favorables, j&rsquo;ai l&rsquo;intention de retourner en Ukraine. Continuez à faire mon métier.</p>
<p>Le journal a repris son travail immédiatement après le retrait des troupes russes de notre région.</p>
<p>Je travaille comme journaliste depuis 2006. J&rsquo;ai aussi collaboré avec des journaux de Tchernihiv, région de Tchernihiv, des publications et des sites panukrainiens: « Vistnyk » and « Vest ». Dans mes articles, j&rsquo;abordais des sujets politiques, la corruption et le développement de l&rsquo;éducation dans la région. J&rsquo;ai écrit sur la réforme du système administratif-territorial, en particulier la formation et le développement de collectivités territoriales unies. Après le début de la guerre russo-ukrainienne en 2014, j&rsquo;ai couvert son impact sur la région de Tchernihiv. Avec ma collègue Yulia Semenets, nous sommes allés vérifier la frontière avec la Russie, pour voir quelle est la situation réelle. Et tout en effectuant une tâche éditoriale, nous avons été interrogés par les services spéciaux russes pendant plusieurs heures au poste de contrôle frontalier russe J&rsquo;ai écrit sur des personnes célèbres nées dans la région de Tchernihiv. Par exemple, à propos de la députée américaine Victoria Sparts. Elle était avec le président américain Joe Biden lorsqu&rsquo;il a aidé l&rsquo;Ukraine. <a href="https://mynizhyn.com/news/misto-i-region/10465-vid-oskolka-granati-na-shodi- zaginuv-morpih-zi-snovshini-maksim-avdienko.html">J&rsquo;ai écrit</a> sur les compatriotes qui ont combattu dans l&rsquo;est de l&rsquo;Ukraine, sur leurs familles, sur les héros tombés au combat, sur nos prisonniers.</p>
<p>J&rsquo;ai également parlé des immigrants qui sont venus dans la région de Tchernihiv depuis l&rsquo;est de notre pays. Et j&rsquo;ai demandé à chacun s&rsquo;il avait peur d&rsquo;aller d&rsquo;une frontière à l&rsquo;autre. Sans savoir que moi aussi je devrais sauver mes enfants de la guerre.  On dit que la guerre dure depuis trois mois. Mais en fait, les premiers soldats de notre région sont allés défendre l&rsquo;Est de notre pays en mai 2014. Pendant tout ce temps, mes collègues et moi avons gardé le front de l&rsquo;information de la région de Tchernihiv par leurs propres efforts. Et nous continuons à transmettre des informations jusqu&rsquo;aux coins les plus reculés de notre région.</p>
<p>Cependant, aujourd&rsquo;hui, nous avons besoin du soutien des collègues occidentaux. Je vous adresse cette demande au nom de notre publication « Vistnyk ».</p>
<p>Je serai heureuse de vous rencontrer. J&rsquo;attends avec impatience de vos nouvelles. »</p>
<p>Pour obtenir les coordonnée se Maryna Osipova, merci de contacter le Club de la presse : info@club-presse-strasbourg.com &#8211; T. 03 88 35 66 61</p>

                    [category@term] => Actu
                    [date_timestamp] => 1653985134
                )

            [3] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => PRIX ALBERT LONDRES / APPEL A CANDIDATURE 2022
                    [link#] => 1
                    [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com/prix-albert-londres-appel-a-candidature-2022/
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Valérie MULLER
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actu
                        )

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Wed, 25 May 2022 06:40:53 +0000
                    [category#] => 1
                    [category] => Actu
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => https://www.club-presse-strasbourg.com/?p=34623
                    [description#] => 1
                    [description] => <h6>INFO</h6>
Les dossiers doivent être adressés avant le 10 juin 2022.
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p>Le 84e Prix de la presse écrite, le 38e Prix de l’audiovisuel et le 6e Prix du livre seront remis en novembre prochain. Ils sont chacun dotés de 5 000 euros.<br />
Toute la presse francophone est invitée à concourir !</p>
<p>Les dossiers doivent être adressés avant le 10 juin 2022.<br />
Les articles, reportages ou livres doivent avoir été publiés, diffusés ou édités entre le 11 juin 2021 et le 10 juin 2022.</p>
<p>Modalités de participation<br />
Les candidats doivent être francophones et avoir 40 ans au plus au moment de la publication/diffusion du reportage.<br />
Les candidats peuvent se présenter autant de fois qu’ils le désirent, dans la limite de leurs 40 ans.<br />
Les journalistes peuvent se présenter à titre individuel. Il n’est pas nécessaire d’être recommandé par un journal, un éditeur, un diffuseur ou une société de production. Néanmoins, ceux-ci peuvent soumettre des candidats répondant aux critères du présent règlement.<br />
La carte de presse n’est pas obligatoire pour concourir aux Prix.<br />
<a href="https://prix-albert-londres.scam.fr/le-prix/lappel-a-candidatures/?_cldee=whZtQ_kRGL3DcpyfEYhD-gf7oD6BWUV22diIO4PTsMrMWLrN5_iRkpv8wqRafTx00Xv7bDh5t9cQfeWgB1McGA&amp;recipientid=contact-5203f151c653e011b1e10019b94b1ba4-7940f9dceec04ec3a06957e5e1b2a945&amp;utm_source=ClickDimensions&amp;utm_medium=email&amp;utm_campaign=2022%20-%20AC%20Prix%20Albert%20Londres%20-%2019avr&amp;esid=4e8751a6-61db-ec11-8170-005056937850">Je dépose ma candidature</a></p>
<p>Le jury, présidé par Hervé Brusini, est composé de : Lise Blanchet, Annick Cojean, François Hauter, Christian Hoche, Catherine Jentile, Marc Kravetz, Jean-Xavier de Lestrade, Manon Loizeau, Alain Louyot, Jean-Paul Mari, Delphine Minoui (vice-présidente), Michel Moutot, Patrick de Saint-Exupéry, Frédéric Tonolli, Olivier Weber ; auxquels s’ajoutent les lauréats de 2021 : Alex Gohari, Caroline Hayek, Leo Mattei et Adrienne Malfatto.</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <h6>INFO</h6>
Les dossiers doivent être adressés avant le 10 juin 2022.
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p>Le 84e Prix de la presse écrite, le 38e Prix de l’audiovisuel et le 6e Prix du livre seront remis en novembre prochain. Ils sont chacun dotés de 5 000 euros.<br />
Toute la presse francophone est invitée à concourir !</p>
<p>Les dossiers doivent être adressés avant le 10 juin 2022.<br />
Les articles, reportages ou livres doivent avoir été publiés, diffusés ou édités entre le 11 juin 2021 et le 10 juin 2022.</p>
<p>Modalités de participation<br />
Les candidats doivent être francophones et avoir 40 ans au plus au moment de la publication/diffusion du reportage.<br />
Les candidats peuvent se présenter autant de fois qu’ils le désirent, dans la limite de leurs 40 ans.<br />
Les journalistes peuvent se présenter à titre individuel. Il n’est pas nécessaire d’être recommandé par un journal, un éditeur, un diffuseur ou une société de production. Néanmoins, ceux-ci peuvent soumettre des candidats répondant aux critères du présent règlement.<br />
La carte de presse n’est pas obligatoire pour concourir aux Prix.<br />
<a href="https://prix-albert-londres.scam.fr/le-prix/lappel-a-candidatures/?_cldee=whZtQ_kRGL3DcpyfEYhD-gf7oD6BWUV22diIO4PTsMrMWLrN5_iRkpv8wqRafTx00Xv7bDh5t9cQfeWgB1McGA&amp;recipientid=contact-5203f151c653e011b1e10019b94b1ba4-7940f9dceec04ec3a06957e5e1b2a945&amp;utm_source=ClickDimensions&amp;utm_medium=email&amp;utm_campaign=2022%20-%20AC%20Prix%20Albert%20Londres%20-%2019avr&amp;esid=4e8751a6-61db-ec11-8170-005056937850">Je dépose ma candidature</a></p>
<p>Le jury, présidé par Hervé Brusini, est composé de : Lise Blanchet, Annick Cojean, François Hauter, Christian Hoche, Catherine Jentile, Marc Kravetz, Jean-Xavier de Lestrade, Manon Loizeau, Alain Louyot, Jean-Paul Mari, Delphine Minoui (vice-présidente), Michel Moutot, Patrick de Saint-Exupéry, Frédéric Tonolli, Olivier Weber ; auxquels s’ajoutent les lauréats de 2021 : Alex Gohari, Caroline Hayek, Leo Mattei et Adrienne Malfatto.</p>

                    [category@term] => Actu
                    [date_timestamp] => 1653460853
                )

            [4] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => LE CUEJ À CLUJ
                    [link#] => 1
                    [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com/le-cuej-a-cluj/
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Anka Wessang
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actu
                        )

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Tue, 17 May 2022 14:15:43 +0000
                    [category#] => 1
                    [category] => Actu
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => https://www.club-presse-strasbourg.com/?p=34589
                    [description#] => 1
                    [description] => <h6>INFO</h6>
La délocalisation des étudiants en Roumanie
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Comme tous les ans, les étudiants de deuxième année de l’école de journalisme de Strasbourg (CUEJ ) se sont envolés pour le moment phare de leur cursus: la délocalisation. 1 mois à l’étranger pour découvrir un territoire et réaliser des reportages. Parce que l’ADN du CUEJ, c’est le terrain.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Cette année, direction Cluj, en Roumanie.</strong></p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Depuis le 2 mai, encadrés par leurs professeurs les 60 étudiants planchent sur des sujets en presse écrite, radio et télé. Ils sillonnent le pays, cherchent leurs repères, se confrontent aux problèmes de la langue, ils découvrent, ils galèrent, ils apprennent.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Christophe Busché, photo et texte</p>
<div class='et-box et-info'>
					<div class='et-box-content'>Vous pourrez retrouver leurs productions après le 27 mai, date de leur retour, sur le site du CUEJ. <a href="https://www.cuej.info/">https://www.cuej.info/</a></div></div>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <h6>INFO</h6>
La délocalisation des étudiants en Roumanie
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Comme tous les ans, les étudiants de deuxième année de l’école de journalisme de Strasbourg (CUEJ ) se sont envolés pour le moment phare de leur cursus: la délocalisation. 1 mois à l’étranger pour découvrir un territoire et réaliser des reportages. Parce que l’ADN du CUEJ, c’est le terrain.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Cette année, direction Cluj, en Roumanie.</strong></p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Depuis le 2 mai, encadrés par leurs professeurs les 60 étudiants planchent sur des sujets en presse écrite, radio et télé. Ils sillonnent le pays, cherchent leurs repères, se confrontent aux problèmes de la langue, ils découvrent, ils galèrent, ils apprennent.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>Christophe Busché, photo et texte</p>
<div class='et-box et-info'>
					<div class='et-box-content'>Vous pourrez retrouver leurs productions après le 27 mai, date de leur retour, sur le site du CUEJ. <a href="https://www.cuej.info/">https://www.cuej.info/</a></div></div>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => Actu
                    [date_timestamp] => 1652796943
                )

            [5] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => TOP 5 CLASSEMENT RSF 2021
                    [link#] => 1
                    [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com/top-5-des-pays-du-classement-rsf-2021/
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Anka Wessang
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actu
                        )

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 06 May 2022 09:07:35 +0000
                    [category#] => 1
                    [category] => Actu
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => https://www.club-presse-strasbourg.com/?p=34464
                    [description#] => 1
                    [description] => Norvège, Finlande, Suède, Danemark et Costa Rica
<h6>FOCUS</h6>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p>A l&rsquo;occasion de la <strong>Journée de la liberté de la presse (3 mai)</strong>, nous vous proposons de découvrir les <strong>5 premiers pays du classement mondiale de la liberté de la presse par RSF 2021</strong> et pourquoi la situation est favorable dans ces pays :</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><b>Norvège : 1er pays du classement RSF 2021</b></p>
<ul>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">pluralité des médias</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">cadre législatif favorable</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">taux de pénétration d’internet de 99% → facilité d’accès à l’information</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">habitude de la population à la lecture</span></li>
</ul>
<p>&nbsp;</p>
<p><b>Finlande : 2ème pays du classement RSF 2021</b></p>
<ul>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">lutte contre la désinformation → formation d’étudiants, journalistes contre les fake news</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">législation pour protéger les médias et journalistes de la haine en ligne</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">population accorde plus de confiance dans les médias</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">pluralité des médias</span></li>
</ul>
<p>&nbsp;</p>
<p><b>Suède : 3ème pays du classement RSF 2021</b></p>
<ul>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">presse soutenue par l’Etat suédois → subventions</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">loi sur la liberté de la presse dans la Constitution → premier pays à l’avoir intégrée en 1776</span></li>
</ul>
<p>&nbsp;</p>
<p><b>Danemark : 4ème pays du classement RSF 2021</b></p>
<ul>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">liberté d’expression garantie par la Constitution</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">travaillent à la mise en place d’un “code de conduite” qui garantit l’éthique dans le domaine journalistique</span></li>
</ul>
<p>&nbsp;</p>
<p><b>Costa Rica : 5ème pays du classement RSF 2021</b></p>
<ul>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">législation favorable à la liberté de la presse</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">plus vieille démocratie d’Amérique centrale évoluée et stable</span></li>
<li aria-level="1">paysage médiatique diversifié</li>
</ul>
<p>👉 Découvrez également <a href="https://www.club-presse-strasbourg.com/interview-denis-rousseau/">l&rsquo;interview de Denis Rousseau</a>, directeur du bureau d’Amérique centrale de l’AFP en poste au Panama sur le classement du Costa Rica à la 5e place et son point de vue sur la situation au Panama à la 77e place en 2021.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>➡️ Et le<a href="https://rsf.org/fr/classement"> classement 2022</a> si vous souhaitez comparer les résultats.</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => Norvège, Finlande, Suède, Danemark et Costa Rica
<h6>FOCUS</h6>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p>A l&rsquo;occasion de la <strong>Journée de la liberté de la presse (3 mai)</strong>, nous vous proposons de découvrir les <strong>5 premiers pays du classement mondiale de la liberté de la presse par RSF 2021</strong> et pourquoi la situation est favorable dans ces pays :</p>
<p>&nbsp;</p>
<p><b>Norvège : 1er pays du classement RSF 2021</b></p>
<ul>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">pluralité des médias</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">cadre législatif favorable</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">taux de pénétration d’internet de 99% → facilité d’accès à l’information</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">habitude de la population à la lecture</span></li>
</ul>
<p>&nbsp;</p>
<p><b>Finlande : 2ème pays du classement RSF 2021</b></p>
<ul>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">lutte contre la désinformation → formation d’étudiants, journalistes contre les fake news</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">législation pour protéger les médias et journalistes de la haine en ligne</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">population accorde plus de confiance dans les médias</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">pluralité des médias</span></li>
</ul>
<p>&nbsp;</p>
<p><b>Suède : 3ème pays du classement RSF 2021</b></p>
<ul>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">presse soutenue par l’Etat suédois → subventions</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">loi sur la liberté de la presse dans la Constitution → premier pays à l’avoir intégrée en 1776</span></li>
</ul>
<p>&nbsp;</p>
<p><b>Danemark : 4ème pays du classement RSF 2021</b></p>
<ul>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">liberté d’expression garantie par la Constitution</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">travaillent à la mise en place d’un “code de conduite” qui garantit l’éthique dans le domaine journalistique</span></li>
</ul>
<p>&nbsp;</p>
<p><b>Costa Rica : 5ème pays du classement RSF 2021</b></p>
<ul>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">législation favorable à la liberté de la presse</span></li>
<li style="font-weight: 400;" aria-level="1"><span style="font-weight: 400;">plus vieille démocratie d’Amérique centrale évoluée et stable</span></li>
<li aria-level="1">paysage médiatique diversifié</li>
</ul>
<p>👉 Découvrez également <a href="https://www.club-presse-strasbourg.com/interview-denis-rousseau/">l&rsquo;interview de Denis Rousseau</a>, directeur du bureau d’Amérique centrale de l’AFP en poste au Panama sur le classement du Costa Rica à la 5e place et son point de vue sur la situation au Panama à la 77e place en 2021.</p>
<p>&nbsp;</p>
<p>➡️ Et le<a href="https://rsf.org/fr/classement"> classement 2022</a> si vous souhaitez comparer les résultats.</p>

                    [category@term] => Actu
                    [date_timestamp] => 1651828055
                )

            [6] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => DENIS ROUSSEAU, MÉDIAS EN AMÉRIQUE CENTRALE
                    [link#] => 1
                    [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com/interview-denis-rousseau/
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Anka Wessang
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actu
                        )

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Fri, 06 May 2022 08:34:23 +0000
                    [category#] => 1
                    [category] => Actu
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => https://www.club-presse-strasbourg.com/?p=34479
                    [description#] => 1
                    [description] => <span style="font-weight: 400;">Directeur du bureau d’Amérique centrale de l’AFP</span>
<h6>QUESTIONS D'ACTU</h6>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><span style="font-weight: 400;"><strong>Denis Rousseau</strong> est journaliste, il dirige le bureau d’<strong>Amérique centrale de l’AFP</strong> &#8211; </span><span style="font-weight: 400;">une quinzaine de personnes, basées dans sept pays (Salvador, Nicaragua, Belize, Honduras, Panama, Costa Rica et Guatemala).</span></p>
<p><span style="font-weight: 400;">Bien connu des Strasbourgeois, Denis Rousseau a été chef de la rédaction du bureau de l’AFP de Strasbourg et président du Club. Co-auteur avec Corinne Cumerlato de “L’île du Docteur castro &#8211; La transition confisquée” éd. Stock (après avoir été l’un et l’autre en poste à Cuba), nous lui devons notamment la remise du Prix du Club au dissident Raul Rivero.</span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span style="font-weight: 400;">Actuellement en poste au Panama, il a d’abord dirigé le bureau d’Amérique centrale de l’AFP depuis le Costa Rica, en 2018. Pays qui figure au Top 5 du </span><a href="https://rsf.org/fr/classement"><span style="font-weight: 400;">classement RSF 2021</span></a><span style="font-weight: 400;">.</span></p>
<p><span style="font-weight: 400;">A l’occasion du 3 mai, <strong>Journée mondiale pour la liberté de la presse</strong>, Denis Rousseau a accepté de répondre à nos questions.</span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Denis Rousseau, vous avez été en poste au Costa Rica, un pays qui figure en très bonne place dans le classement RSF 2021, une prouesse pour un pays d’Amérique centrale, comment l’avez-vous ressenti ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Le Costa Rica est bien placé dans le classement car il possède une législation cohérente en termes de liberté de la presse. C’est la plus vieille démocratie d’Amérique centrale qui est évoluée et stable. Géopolitiquement le Costa Rica se situe sur le chemin du trafic de drogue et des migrants, le pays étant un couloir vers l’Amérique du Nord, mais la situation est bien gérée et la violence des gangs est assez peu présente. Il n’y a pas de cas d’assassinat de journalistes et la situation est plutôt favorable à l’exercice de la profession.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Aujourd’hui en poste au Panama, situé à la 77e place de ce classement 2021, quelles sont les différences marquantes que vous avez relevées avec le Costa Rica ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Le Panama est mal classé en raison du cadre légal de la presse. Il existe une peine de prison pour les délits de diffamation de presse. Les journalistes vivent avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Il n’y a cependant pas eu de meurtre récent et les journalistes peuvent tout de même faire leur travail librement.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>L’information est-elle accessible ? Quel intérêt porte la population à l’information ? </strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Tous les groupes de presse en Amérique centrale produisent en version papier et numérique et ont souvent des radios et des chaînes de télévision. La presse est accessible sur Internet mais les journaux papiers sont encore très bien distribués et demandés car c’est un pays où les infrastructures internet sont mauvaises ce qui fait que la population reste attachée à la version papier.</span></p>
<p><span style="font-weight: 400;">En ce qui concerne l’intérêt à l’information, cela dépend de l’information : la presse est diversifiée, l’information est variée et les médias s’adaptent à leur public.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Le journalisme est-il une profession qui attire les étudiants au Panama ? Y a t-il des écoles de journalisme, des programmes d’Éducation aux médias à l’école ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Le journalisme est une profession qui attire toujours, les formations sont privées en université d’Etat où l’enseignement privé côtoie le public. Les sciences humaines proposent des cursus partagés entre le public et le privé en communication et en journalisme.</span></p>
<p><span style="font-weight: 400;">Cependant il n’y a pas de programme d&rsquo;Éducation aux médias dans les écoles.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Comment sont perçus les journalistes par la population ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Les journalistes au Panama sont mieux perçus qu’en France, mais ils ne sont pas forcément bien payés, et ils ne sont pas considérés comme des stars, ce qui les rend plus proches de la population. Le prestige du journalisme est toujours là à cause de la corruption. Les journalistes sont vus comme des vecteurs essentiels pour pouvoir s’informer.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>En France l’égalité homme/femme est au coeur des débats, également dans le domaine du journalisme, est-ce une préoccupation actuelle au Panama ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">L’égalité homme/femme dans les médias n’est pas une préoccupation au Panama.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>En 2016, le pays est confronté au scandale des<i> Panama Papers</i> (rendus public par 400 journalistes de 100 médias). Comment ce sujet est-il traité par les médias panaméens ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Le fait que le Panama soit considéré comme un paradis fiscal n’est pas traité par les médias. C’est évidemment su et sujet de discussions. Mais les panaméens n’aiment pas cette ingérence des journalistes étrangers. C’est vécu comme une agression et un dénigrement de leur pays.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Comme vous l’avez souligné, la législation au Panama autorise la poursuite des journalistes en cas de divulgation d’informations privées et des fuites d&rsquo;informations gouvernementales, comment les journalistes font-ils face à la répression ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Les journalistes prennent le risque mais il y a bien longtemps qu’il n’y a pas eu de problème à ce sujet.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>En 2020, l’Amérique latine est le continent comptant le plus de journalistes tués, existe-t-il des protections pour les journalistes en Amérique centrale et notamment au Panama ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Au Panama il n’y a pas de protection pour les journalistes et la menace légale plane. Concernant le Costa Rica, les journalistes ne sont pas menacés physiquement. L</span><span style="font-weight: 400;">e triangle Honduras, Salvador et Guatemala n’a pas les moyens d’assurer une protection pour les journalistes.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Quelle est pour vous la grande figure du journalisme contemporain en Amérique centrale ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Il existe beaucoup de journalistes talentueux, on peut se référer aux Prix Gabo (en hommage à Gabriel Garcia Marquez) décerné par la Fondation Gabo</span><span style="font-weight: 400;">.</span> <a href="https://www.lepoint.fr/monde/carlos-fernando-chamorro-un-journaliste-dans-le-collimateur-de-daniel-ortega-19-12-2018-2280470_24.php"><span style="font-weight: 400;">Carlos Fernando Chamarro</span></a><span style="font-weight: 400;">, journaliste nicaraguayen, exilé au Costa Rica, est pour moi une figure de courage pour la profession.</span></p></blockquote>
<p><span style="font-weight: 400;">Le classement mondiale de la liberté de la presse RSF 2022 vient d’être publié : </span><a href="https://rsf.org/fr/classement"><span style="font-weight: 400;">https://rsf.org/fr/classement</span></a></p>
<p>© Photos : La Nouvelle République</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <span style="font-weight: 400;">Directeur du bureau d’Amérique centrale de l’AFP</span>
<h6>QUESTIONS D'ACTU</h6>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p><span style="font-weight: 400;"><strong>Denis Rousseau</strong> est journaliste, il dirige le bureau d’<strong>Amérique centrale de l’AFP</strong> &#8211; </span><span style="font-weight: 400;">une quinzaine de personnes, basées dans sept pays (Salvador, Nicaragua, Belize, Honduras, Panama, Costa Rica et Guatemala).</span></p>
<p><span style="font-weight: 400;">Bien connu des Strasbourgeois, Denis Rousseau a été chef de la rédaction du bureau de l’AFP de Strasbourg et président du Club. Co-auteur avec Corinne Cumerlato de “L’île du Docteur castro &#8211; La transition confisquée” éd. Stock (après avoir été l’un et l’autre en poste à Cuba), nous lui devons notamment la remise du Prix du Club au dissident Raul Rivero.</span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span style="font-weight: 400;">Actuellement en poste au Panama, il a d’abord dirigé le bureau d’Amérique centrale de l’AFP depuis le Costa Rica, en 2018. Pays qui figure au Top 5 du </span><a href="https://rsf.org/fr/classement"><span style="font-weight: 400;">classement RSF 2021</span></a><span style="font-weight: 400;">.</span></p>
<p><span style="font-weight: 400;">A l’occasion du 3 mai, <strong>Journée mondiale pour la liberté de la presse</strong>, Denis Rousseau a accepté de répondre à nos questions.</span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Denis Rousseau, vous avez été en poste au Costa Rica, un pays qui figure en très bonne place dans le classement RSF 2021, une prouesse pour un pays d’Amérique centrale, comment l’avez-vous ressenti ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Le Costa Rica est bien placé dans le classement car il possède une législation cohérente en termes de liberté de la presse. C’est la plus vieille démocratie d’Amérique centrale qui est évoluée et stable. Géopolitiquement le Costa Rica se situe sur le chemin du trafic de drogue et des migrants, le pays étant un couloir vers l’Amérique du Nord, mais la situation est bien gérée et la violence des gangs est assez peu présente. Il n’y a pas de cas d’assassinat de journalistes et la situation est plutôt favorable à l’exercice de la profession.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Aujourd’hui en poste au Panama, situé à la 77e place de ce classement 2021, quelles sont les différences marquantes que vous avez relevées avec le Costa Rica ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Le Panama est mal classé en raison du cadre légal de la presse. Il existe une peine de prison pour les délits de diffamation de presse. Les journalistes vivent avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Il n’y a cependant pas eu de meurtre récent et les journalistes peuvent tout de même faire leur travail librement.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>L’information est-elle accessible ? Quel intérêt porte la population à l’information ? </strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Tous les groupes de presse en Amérique centrale produisent en version papier et numérique et ont souvent des radios et des chaînes de télévision. La presse est accessible sur Internet mais les journaux papiers sont encore très bien distribués et demandés car c’est un pays où les infrastructures internet sont mauvaises ce qui fait que la population reste attachée à la version papier.</span></p>
<p><span style="font-weight: 400;">En ce qui concerne l’intérêt à l’information, cela dépend de l’information : la presse est diversifiée, l’information est variée et les médias s’adaptent à leur public.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Le journalisme est-il une profession qui attire les étudiants au Panama ? Y a t-il des écoles de journalisme, des programmes d’Éducation aux médias à l’école ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Le journalisme est une profession qui attire toujours, les formations sont privées en université d’Etat où l’enseignement privé côtoie le public. Les sciences humaines proposent des cursus partagés entre le public et le privé en communication et en journalisme.</span></p>
<p><span style="font-weight: 400;">Cependant il n’y a pas de programme d&rsquo;Éducation aux médias dans les écoles.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Comment sont perçus les journalistes par la population ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Les journalistes au Panama sont mieux perçus qu’en France, mais ils ne sont pas forcément bien payés, et ils ne sont pas considérés comme des stars, ce qui les rend plus proches de la population. Le prestige du journalisme est toujours là à cause de la corruption. Les journalistes sont vus comme des vecteurs essentiels pour pouvoir s’informer.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>En France l’égalité homme/femme est au coeur des débats, également dans le domaine du journalisme, est-ce une préoccupation actuelle au Panama ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">L’égalité homme/femme dans les médias n’est pas une préoccupation au Panama.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>En 2016, le pays est confronté au scandale des<i> Panama Papers</i> (rendus public par 400 journalistes de 100 médias). Comment ce sujet est-il traité par les médias panaméens ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Le fait que le Panama soit considéré comme un paradis fiscal n’est pas traité par les médias. C’est évidemment su et sujet de discussions. Mais les panaméens n’aiment pas cette ingérence des journalistes étrangers. C’est vécu comme une agression et un dénigrement de leur pays.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Comme vous l’avez souligné, la législation au Panama autorise la poursuite des journalistes en cas de divulgation d’informations privées et des fuites d&rsquo;informations gouvernementales, comment les journalistes font-ils face à la répression ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Les journalistes prennent le risque mais il y a bien longtemps qu’il n’y a pas eu de problème à ce sujet.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>En 2020, l’Amérique latine est le continent comptant le plus de journalistes tués, existe-t-il des protections pour les journalistes en Amérique centrale et notamment au Panama ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Au Panama il n’y a pas de protection pour les journalistes et la menace légale plane. Concernant le Costa Rica, les journalistes ne sont pas menacés physiquement. L</span><span style="font-weight: 400;">e triangle Honduras, Salvador et Guatemala n’a pas les moyens d’assurer une protection pour les journalistes.</span></p></blockquote>
<p>&nbsp;</p>
<p><strong>Quelle est pour vous la grande figure du journalisme contemporain en Amérique centrale ?</strong></p>
<blockquote><p><span style="font-weight: 400;">Il existe beaucoup de journalistes talentueux, on peut se référer aux Prix Gabo (en hommage à Gabriel Garcia Marquez) décerné par la Fondation Gabo</span><span style="font-weight: 400;">.</span> <a href="https://www.lepoint.fr/monde/carlos-fernando-chamorro-un-journaliste-dans-le-collimateur-de-daniel-ortega-19-12-2018-2280470_24.php"><span style="font-weight: 400;">Carlos Fernando Chamarro</span></a><span style="font-weight: 400;">, journaliste nicaraguayen, exilé au Costa Rica, est pour moi une figure de courage pour la profession.</span></p></blockquote>
<p><span style="font-weight: 400;">Le classement mondiale de la liberté de la presse RSF 2022 vient d’être publié : </span><a href="https://rsf.org/fr/classement"><span style="font-weight: 400;">https://rsf.org/fr/classement</span></a></p>
<p>© Photos : La Nouvelle République</p>

                    [category@term] => Actu
                    [date_timestamp] => 1651826063
                )

            [7] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => UNE EUROPE PUISSANTE ET AUTONOME
                    [link#] => 1
                    [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com/une-europe-puissante-et-autonome/
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Anka Wessang
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actu
                        )

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Thu, 28 Apr 2022 08:48:17 +0000
                    [category#] => 1
                    [category] => Actu
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => https://www.club-presse-strasbourg.com/?p=34450
                    [description#] => 1
                    [description] => De nombreux dirigeants européens ont poussé un OUF de soulagement
<h6>EDITO</h6>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p>Le 24 avril au soir, de nombreux dirigeants européens ont poussé un OUF de soulagement à l’annonce de la réélection d’Emmanuel Macron. Dans un tweet, l’italien Mario Draghi résumait le sentiment de la classe européenne : «  La victoire d’Emmanuel Macron…. est une magnifique nouvelle pour toute l’Europe. » Il faut dire que le programme de Marine Le Pen s’apparentait à un » Frexit » qui ne disait pas son nom et avec la guerre aux portes de l’Europe, sa victoire aurait constitué un séisme aux conséquences inimaginables. Aujourd’hui, l’Europe est rassurée mais n’est pas au bout de ses peines : guerre en Ukraine, accueil de plus de 5 millions de réfugiés, flambée des prix de l’énergie, raréfaction des matières premières, crise agricole, inflation….</p>
<p>Le président réélu,  pendant 2 mois encore à la tête du Conseil de l’Union européenne, a du pain sur la planche pour mener à bien ses ambitions de souveraineté européenne. Arrivera-t-il à convaincre le chancelier allemand de l’absolue nécessité d’un embargo sur le gaz et le pétrole russe alors que l’Allemagne est dépendante à 55% du gaz en provenance de Russie ? Les valses hésitations du gouvernement allemand sur la guerre menée en Ukraine, que ce soit sur les sanctions infligées à la Russie ou le refus initial d’envoyer des armes lourdes à l’Ukraine, ont affaibli la situation de l’Allemagne en Europe et de fait renforcé le leadership de la France.</p>
<p>En ce mois de mai, on célèbre l’Europe partout sur le continent et plus particulièrement à Strasbourg, en hommage à la déclaration de Robert Schuman, le 9 mai 1950. Ce 9 mai 2022, verra la clôture à Strasbourg, de la Conférence sur l’Avenir de l’Europe, cette vaste consultation citoyenne à l’échelle des 27 qui s’est déroulée pendant un an et qui va livrer ses recommandations. Le sommet de Strasbourg (5 au 8 mai ) se veut le cœur battant de cette démocratie européenne, pendant 4 jours des centaines de participants venus de toute l’Europe vont réaffirmer leur engagement pro-européen et réclamer aux dirigeants européens plus et mieux d’Europe. A eux de saisir cette opportunité !</p>
<p><strong>Christine Boos</strong><br />
<strong>Journaliste rédaction européenne &#8211; France tv</strong><br />
<a href="christine.boos@francetv.fr">christine.boos@francetv.fr</a></p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => De nombreux dirigeants européens ont poussé un OUF de soulagement
<h6>EDITO</h6>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p>Le 24 avril au soir, de nombreux dirigeants européens ont poussé un OUF de soulagement à l’annonce de la réélection d’Emmanuel Macron. Dans un tweet, l’italien Mario Draghi résumait le sentiment de la classe européenne : «  La victoire d’Emmanuel Macron…. est une magnifique nouvelle pour toute l’Europe. » Il faut dire que le programme de Marine Le Pen s’apparentait à un » Frexit » qui ne disait pas son nom et avec la guerre aux portes de l’Europe, sa victoire aurait constitué un séisme aux conséquences inimaginables. Aujourd’hui, l’Europe est rassurée mais n’est pas au bout de ses peines : guerre en Ukraine, accueil de plus de 5 millions de réfugiés, flambée des prix de l’énergie, raréfaction des matières premières, crise agricole, inflation….</p>
<p>Le président réélu,  pendant 2 mois encore à la tête du Conseil de l’Union européenne, a du pain sur la planche pour mener à bien ses ambitions de souveraineté européenne. Arrivera-t-il à convaincre le chancelier allemand de l’absolue nécessité d’un embargo sur le gaz et le pétrole russe alors que l’Allemagne est dépendante à 55% du gaz en provenance de Russie ? Les valses hésitations du gouvernement allemand sur la guerre menée en Ukraine, que ce soit sur les sanctions infligées à la Russie ou le refus initial d’envoyer des armes lourdes à l’Ukraine, ont affaibli la situation de l’Allemagne en Europe et de fait renforcé le leadership de la France.</p>
<p>En ce mois de mai, on célèbre l’Europe partout sur le continent et plus particulièrement à Strasbourg, en hommage à la déclaration de Robert Schuman, le 9 mai 1950. Ce 9 mai 2022, verra la clôture à Strasbourg, de la Conférence sur l’Avenir de l’Europe, cette vaste consultation citoyenne à l’échelle des 27 qui s’est déroulée pendant un an et qui va livrer ses recommandations. Le sommet de Strasbourg (5 au 8 mai ) se veut le cœur battant de cette démocratie européenne, pendant 4 jours des centaines de participants venus de toute l’Europe vont réaffirmer leur engagement pro-européen et réclamer aux dirigeants européens plus et mieux d’Europe. A eux de saisir cette opportunité !</p>
<p><strong>Christine Boos</strong><br />
<strong>Journaliste rédaction européenne &#8211; France tv</strong><br />
<a href="christine.boos@francetv.fr">christine.boos@francetv.fr</a></p>

                    [category@term] => Actu
                    [date_timestamp] => 1651135697
                )

            [8] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => L’ESCALADE DE LA TERREUR
                    [link#] => 1
                    [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com/lescalade-de-la-terreur/
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Anka Wessang
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actu
                        )

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Mon, 04 Apr 2022 13:30:07 +0000
                    [category#] => 1
                    [category] => Actu
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => https://www.club-presse-strasbourg.com/?p=34310
                    [description#] => 1
                    [description] => <h6>EDITO</h6>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p>Il n’y a pas de guerre en Ukraine. Juste une « opération militaire spéciale de dénazification ». L’autre soir, sur BFM, le porte-parole de l’ambassade russe à Paris est resté droit dans ses bottes. Tant pis pour les villes dévastées par les bombes, les morts enfouis sous les ruines, les millions de déplacés de l’intérieur, les 4 millions de femmes, enfants et personnes âgées, réfugiés dans l’Union européenne.</p>
<p>Sans oublier tous ceux qui restent à tout prix ou ne peuvent quitter leur quartier ou leur village où ils se terrent sans eau, ni nourriture, dans le froid et la neige. Marioupol, et d’autres villes transformées en un immense camp de concentration à ciel ouvert, avec des maires qui forcent le respect, même s’ils sont impuissants.</p>
<p>Grâce au sang-froid des envoyés spéciaux, qui font mentir  la propagande du Kremlin, nous suivons l’escalade de la terreur en direct. Avec ces images insoutenables de corps criblés de balles, témoignages d’exactions – des « crimes de guerre » ? &#8211; perpétrées par l’armée russe. Mais le risque est grand pour nos confrères de servir de cibles.</p>
<p>Six reporters ont été tués, onze autres blessés et combien de journalistes ukrainiens menacés, enlevés puis relâchés, avec des pressions exercées sur leurs familles. Des histoires de vie et de mort glaçantes à lire sur le site de Reporters sans frontières. Et que dire des journalistes russes qui risquent quinze ans de prison s’ils osent parler de « guerre » ? Ils  n’ont d’autre choix que de se taire ou tenter de partir.</p>
<p>Nous n’avions pas vu les champs de ruines de Grozny, ni d’Alep. Aujourd’hui, la « guerre totale » est à nos portes, dans des villes européennes qui ressemblent aux nôtres. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.</p>
<p><strong>Yolande Baldeweck</strong><br />
<strong>Journaliste</strong><br />
<strong>Correspondante du Figaro</strong></p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <h6>EDITO</h6>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <p>Il n’y a pas de guerre en Ukraine. Juste une « opération militaire spéciale de dénazification ». L’autre soir, sur BFM, le porte-parole de l’ambassade russe à Paris est resté droit dans ses bottes. Tant pis pour les villes dévastées par les bombes, les morts enfouis sous les ruines, les millions de déplacés de l’intérieur, les 4 millions de femmes, enfants et personnes âgées, réfugiés dans l’Union européenne.</p>
<p>Sans oublier tous ceux qui restent à tout prix ou ne peuvent quitter leur quartier ou leur village où ils se terrent sans eau, ni nourriture, dans le froid et la neige. Marioupol, et d’autres villes transformées en un immense camp de concentration à ciel ouvert, avec des maires qui forcent le respect, même s’ils sont impuissants.</p>
<p>Grâce au sang-froid des envoyés spéciaux, qui font mentir  la propagande du Kremlin, nous suivons l’escalade de la terreur en direct. Avec ces images insoutenables de corps criblés de balles, témoignages d’exactions – des « crimes de guerre » ? &#8211; perpétrées par l’armée russe. Mais le risque est grand pour nos confrères de servir de cibles.</p>
<p>Six reporters ont été tués, onze autres blessés et combien de journalistes ukrainiens menacés, enlevés puis relâchés, avec des pressions exercées sur leurs familles. Des histoires de vie et de mort glaçantes à lire sur le site de Reporters sans frontières. Et que dire des journalistes russes qui risquent quinze ans de prison s’ils osent parler de « guerre » ? Ils  n’ont d’autre choix que de se taire ou tenter de partir.</p>
<p>Nous n’avions pas vu les champs de ruines de Grozny, ni d’Alep. Aujourd’hui, la « guerre totale » est à nos portes, dans des villes européennes qui ressemblent aux nôtres. Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas.</p>
<p><strong>Yolande Baldeweck</strong><br />
<strong>Journaliste</strong><br />
<strong>Correspondante du Figaro</strong></p>
<p>&nbsp;</p>
<p>&nbsp;</p>

                    [category@term] => Actu
                    [date_timestamp] => 1649079007
                )

            [9] => Array
                (
                    [title#] => 1
                    [title] => ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2022 – Exercice 2021
                    [link#] => 1
                    [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com/34287-2/
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Anka Wessang
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actu
                        )

                    [pubdate#] => 1
                    [pubdate] => Tue, 29 Mar 2022 10:10:45 +0000
                    [category#] => 1
                    [category] => Actu
                    [guid#] => 1
                    [guid@] => ispermalink
                    [guid@ispermalink] => false
                    [guid] => https://www.club-presse-strasbourg.com/?p=34287
                    [description#] => 1
                    [description] => <h6>AG</h6>
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <table width="100%">
<tbody>
<tr>
<td>
<table width="100%">
<tbody>
<tr>
<td>
<table width="100%">
<tbody>
<tr>
<td>
<table width="100%">
<tbody>
<tr>
<td><strong>ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2022</strong></p>
<p><strong>Les membres du Club de la presse se sont réunis en Assemblée générale ordinaire, le lundi 28 mars à 18h30.</strong></p>
<p><strong>Les membres du Conseil d’administration sont élus pour une durée de 2 ans avec un renouvellement annuel par moitié.</strong><br />
Sont élus ou réélus pour l&rsquo;exercice 2022 :</p>
<p>Collège des journalistes</p>
<p>Hervé Asquin, AFP<br />
<strong>Yolande Baldeweck, Le Figaro</strong><br />
Christine Boos, France TV Europe, présidente<br />
<strong>Olivier Claudon, DNA</strong><br />
Blandine Costentin, France bleu Alsace, secrétaire générale<br />
<strong>Jean-François Ebeling, ARTE<br />
Françoise Erb, France 3 Grand Est</strong><br />
Isabelle Maradan, Wow!News</p>
<p>Collège des associés</p>
<p>Sylvie Bagnuls, Orange, secrétaire générale adjointe<br />
<strong>Stéphane Janus, GROUPAMA Grand Est<br />
Mathilde Reumaux, éditions du quotidien &#8211; La Nuée bleue<br />
Marie-Christine Rouard, Caisse d’épargne Grand Est Europe<br />
Alexandre Tatay, Université de Strasbourg</strong><br />
Mylène Thil, ISCOM<br />
Frédéric Thiry, Electricité de Strasbourg</p>
<p>Commission pour la vérification annuelle des comptes :</p>
<p><strong>Rodolphe Mathus, Eleat conseil<br />
Christian Robischon, Le Moniteur</strong></p>
<p>Les rapports sont disponibles sur demande : info@club-presse-strasbourg.com</td>
</tr>
</tbody>
</table>
</td>
</tr>
</tbody>
</table>
</td>
</tr>
</tbody>
</table>
</td>
</tr>
</tbody>
</table>

                        )

                    [summary#] => 1
                    [summary] => <h6>AG</h6>
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content] => <table width="100%">
<tbody>
<tr>
<td>
<table width="100%">
<tbody>
<tr>
<td>
<table width="100%">
<tbody>
<tr>
<td>
<table width="100%">
<tbody>
<tr>
<td><strong>ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2022</strong></p>
<p><strong>Les membres du Club de la presse se sont réunis en Assemblée générale ordinaire, le lundi 28 mars à 18h30.</strong></p>
<p><strong>Les membres du Conseil d’administration sont élus pour une durée de 2 ans avec un renouvellement annuel par moitié.</strong><br />
Sont élus ou réélus pour l&rsquo;exercice 2022 :</p>
<p>Collège des journalistes</p>
<p>Hervé Asquin, AFP<br />
<strong>Yolande Baldeweck, Le Figaro</strong><br />
Christine Boos, France TV Europe, présidente<br />
<strong>Olivier Claudon, DNA</strong><br />
Blandine Costentin, France bleu Alsace, secrétaire générale<br />
<strong>Jean-François Ebeling, ARTE<br />
Françoise Erb, France 3 Grand Est</strong><br />
Isabelle Maradan, Wow!News</p>
<p>Collège des associés</p>
<p>Sylvie Bagnuls, Orange, secrétaire générale adjointe<br />
<strong>Stéphane Janus, GROUPAMA Grand Est<br />
Mathilde Reumaux, éditions du quotidien &#8211; La Nuée bleue<br />
Marie-Christine Rouard, Caisse d’épargne Grand Est Europe<br />
Alexandre Tatay, Université de Strasbourg</strong><br />
Mylène Thil, ISCOM<br />
Frédéric Thiry, Electricité de Strasbourg</p>
<p>Commission pour la vérification annuelle des comptes :</p>
<p><strong>Rodolphe Mathus, Eleat conseil<br />
Christian Robischon, Le Moniteur</strong></p>
<p>Les rapports sont disponibles sur demande : info@club-presse-strasbourg.com</td>
</tr>
</tbody>
</table>
</td>
</tr>
</tbody>
</table>
</td>
</tr>
</tbody>
</table>
</td>
</tr>
</tbody>
</table>

                    [category@term] => Actu
                    [date_timestamp] => 1648548645
                )

        )

    [channel] => Array
        (
            [title#] => 1
            [title] => Actu | CLUB DE LA PRESSE
            [atom] => Array
                (
                    [link#] => 1
                    [link@] => href,rel,type
                    [link@href] => https://www.club-presse-strasbourg.com/category/actualites/feed/
                    [link@rel] => self
                    [link@type] => application/rss+xml
                )

            [link#] => 1
            [link] => https://www.club-presse-strasbourg.com
            [description#] => 1
            [description] => Strasbourg Europe
            [lastbuilddate#] => 1
            [lastbuilddate] => Tue, 07 Jun 2022 06:06:46 +0000
            [language#] => 1
            [language] => fr-FR
            [sy] => Array
                (
                    [updateperiod#] => 1
                    [updateperiod] => 
	hourly	
                    [updatefrequency#] => 1
                    [updatefrequency] => 
	1	
                )

            [generator#] => 1
            [generator] => https://wordpress.org/?v=5.9.3
            [tagline#] => 1
            [tagline] => Strasbourg Europe
            [subtitle#] => 1
            [subtitle] => Strasbourg Europe
        )

    [textinput] => Array
        (
        )

    [image] => Array
        (
        )

    [feed_type] => RSS
    [feed_version] => 2.0
    [encoding] => UTF-8
    [_source_encoding] => 
    [ERROR] => 
    [WARNING] => 
    [_ATOM_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => content
            [1] => summary
            [2] => title
            [3] => info
            [4] => tagline
            [5] => copyright
            [6] => rights
            [7] => subtitle
        )

    [_XHTML_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => body
            [1] => div
        )

    [_KNOWN_ENCODINGS] => Array
        (
            [0] => UTF-8
            [1] => US-ASCII
            [2] => ISO-8859-1
        )

    [stack] => Array
        (
        )

    [inchannel] => 
    [initem] => 
    [incontent] => Array
        (
        )

    [exclude_top] => 
    [intextinput] => 
    [inimage] => 
    [current_namespace] => 
    [current_category] => 0
    [last_modified] => Fri, 01 Jul 2022 13:14:19 GMT

    [etag] => "18668be7c92a5ae144f68ddcdd8590c5"

    [rss_origin] => 5
)