Index Strasbourg curieux Strasbourg à la loupe

Agenda curieux :: Actu des sites Strasbourgeois :: Hébergement strasbourgeois

Strasbourg à la loupe » Les Jeunes ecologistes

Feeds

4280 items (3808 unread) in 267 feeds

Exposition Exposition (425 unread)
Concert / soirée Concert / soirée (161 unread)
Guide / média Guide / média (1715 unread)
Média_vidéo Média_vidéo (191 unread)
Projection Projection (15 unread)
Politique / social Politique / social (623 unread)
théâtre théâtre (9 unread)
Artiste Artiste (4 unread)
Inclassables Inclassables (52 unread)
Edition/bd/imprimerie Edition/bd/imprimerie (155 unread)
Vélo transport Vélo transport (112 unread)
Monde Numérique Monde Numérique (45 unread)
Monde Numérique Média Monde Numérique Média
Nature et Agriculture Nature et Agriculture (58 unread)
Vie/assoc Quartiers Vie/assoc Quartiers (243 unread)
 «  Expand/Collapse
MagpieRSS Object
(
    [parser] => Resource id #19
    [current_item] => Array
        (
        )

    [items] => Array
        (
            [0] => Array
                (
                    [author#] => 1
                    [author] => Les Jeunes Écologistes
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Les Jeunes Écologistes
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => html
                    [title] => Détresse des jeunes : EELV et les Jeunes Écologistes alertent le gouvernement !
                    [link#] => 1
                    [link] => https://jeunes-ecologistes.org/detresse-des-jeunes-eelv-et-les-jeunes-ecologistes-alertent-le-gouvernement/
                    [link@] => rel,type,href
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org/detresse-des-jeunes-eelv-et-les-jeunes-ecologistes-alertent-le-gouvernement/
                    [id#] => 1
                    [id] => https://jeunes-ecologistes.org/?p=24539
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2021-01-18T20:54:23Z
                    [published#] => 1
                    [published] => 2021-01-18T20:53:21Z
                    [category#] => 3
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category@term] => Actualités politiques
                    [category#2@] => scheme,term
                    [category#2@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2@term] => Economie et Social
                    [category#3@] => scheme,term
                    [category#3@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#3@term] => Jeunesse
                    [summary#] => 1
                    [summary@] => type
                    [summary@type] => html
                    [summary] => Alors que l’épidémie de coronavirus sévit depuis bientôt un an en France, une partie des victimes indirectes reste largement oubliée : la jeunesse. Devant la situation très préoccupante que vivent quotidiennement les jeunes, EELV et les Jeunes Écologistes alertent le gouvernement et réclament des mesures rapides et concrètes pour prévenir la montée de la précarité et des risques psycho-sociaux qui pèsent sur la jeunesse.
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type,xml:base
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content@xml:base] => https://jeunes-ecologistes.org/detresse-des-jeunes-eelv-et-les-jeunes-ecologistes-alertent-le-gouvernement/
                    [atom_content] => 
<p>Alors que l’épidémie de coronavirus sévit depuis bientôt un an en France, une partie des victimes indirectes reste largement oubliée : la jeunesse. Devant la situation très préoccupante que vivent quotidiennement les jeunes,&nbsp;<strong>EELV et les Jeunes Écologistes alertent le gouvernement et réclament des mesures rapides et concrètes pour prévenir la montée de la précarité et des risques psycho-sociaux qui pèsent sur la jeunesse.</strong><br><br>Une étudiante qui s’est donnée la mort à Paris, deux tentatives de suicides ont eu lieu à Lyon, la situation est alarmante. Le mal-être est grand chez les jeunes actifs et les étudiant-es. Comme le montre le #étudiantsfantômes relayés sur les réseaux sociaux, les témoignages se succèdent, rendant incompréhensible le mutisme du Gouvernement.<br><br>Mercredi, dans une question au gouvernement, la Sénatrice écologiste Monique de Marco indiquait :<br>« Un tiers des étudiants montrent aujourd’hui des&nbsp;<strong>signes d’anxiété et de dépression</strong>. Leurs conditions de vie et d’études sont fortement dégradées. C’est surtout&nbsp;<strong>l’isolement prolongé</strong>, avec des cours uniquement en distanciel, et une vie sociale réduite à peau de chagrin, qui risque d’avoir des conséquences dramatiques. »</p>



<p>La pandémie touche les personnes les plus vulnérables, mais fragilise aussi les autres catégories de population. C’est le cas des jeunes, actif-ves, en reconversion, en études, en stages, etc. Sept étudiants sur dix s’inquiètent pour leur santé mentale, <a href="https://etudiant.lefigaro.fr/article/sept-etudiants-sur-dix-sont-inquiets-pour-leur-sante-mentale_e2d6f88c-3adf-11eb-9abd-077069581073/">selon un sondage de décembre 2020</a>, et un étudiant sur trois présente des signes de détresse psychologique<a href="http://www.ove-national.education.fr/wp-content/uploads/2020/09/OVE-INFOS-42-La-vie-etudiante-au-temps-du-COVID-19.pdf"> selon l’observatoire de la vie étudiante.<br><br></a><strong>Malgré l’importance cruciale de ce sujet, le gouvernement ne semble pas prendre conscience de l’immense péril auquel nous faisons face</strong> : sans jeunesse, pas d’avenir. Les réponses de Frédérique Vidal sont lacunaires. Le mépris de Bruno Le Maire indigne. Les hésitations de Jean Castex inquiètent.<br><br>Seule lueur d’espoir, l’annonce de la reprise des TD en demi-groupe à partir du 25 janvier pour les étudiant.es en première année. Europe Écologie Les Verts accueille positivement cette mesure, mais demande au gouvernement des actes rapides pour l’ensemble des étudiant.es afin de répondre concrètement à un mal-être qui pourrait s’inscrire dans la durée. <strong>Assez des numéros verts et autres concertations, les problèmes sont connus, agissons !</strong> Pour cela, nous proposons de :<br><br>– <strong>Répondre à la précarité matérielle</strong> en ouvrant le RSA aux moins de 25 ans et en gelant le paiement des loyers en résidences universitaires.<br>– <strong>Répondre à l’isolement</strong> et à la demande de la majorité des étudiant.es en permettant le retour, avec protocole sanitaire strict, des étudiant·es en présentiel dans les universités, cela peut impliquer donc la réquisition et l’aménagement de nouveaux locaux afin de répondre à ces impératifs de santé.<br>– <strong>Répondre aux enjeux de santé mentale</strong> en recrutant des psychologues, il y en a aujourd’hui 1 pour 30 000 étudiant·es (contre 1 pour 1500 aux Etats-Unis), le doublement que promet le gouvernement n’est pas suffisant. Nous saluons dans ce sens la mobilisation des organisations étudiantes qui ont réussi à obtenir le chèque santé mentale permettant aux étudiant·es de couvrir une partie de leurs dépenses en la matière.<br>– <strong>Mettre en place des accompagnements personnalisés</strong> pour les étudiant·es qui en éprouvent le besoin. </p>

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2021-01-18T20:54:23Z
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2021-01-18T20:53:21Z
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Les Jeunes Écologistes
                            [subject#] => 3
                            [subject] => Actualités politiques
                            [subject#2] => Economie et Social
                            [subject#3] => Jeunesse
                        )

                    [description#] => 1
                    [description] => Alors que l’épidémie de coronavirus sévit depuis bientôt un an en France, une partie des victimes indirectes reste largement oubliée : la jeunesse. Devant la situation très préoccupante que vivent quotidiennement les jeunes, EELV et les Jeunes Écologistes alertent le gouvernement et réclament des mesures rapides et concrètes pour prévenir la montée de la précarité et des risques psycho-sociaux qui pèsent sur la jeunesse.
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => 
<p>Alors que l’épidémie de coronavirus sévit depuis bientôt un an en France, une partie des victimes indirectes reste largement oubliée : la jeunesse. Devant la situation très préoccupante que vivent quotidiennement les jeunes,&nbsp;<strong>EELV et les Jeunes Écologistes alertent le gouvernement et réclament des mesures rapides et concrètes pour prévenir la montée de la précarité et des risques psycho-sociaux qui pèsent sur la jeunesse.</strong><br><br>Une étudiante qui s’est donnée la mort à Paris, deux tentatives de suicides ont eu lieu à Lyon, la situation est alarmante. Le mal-être est grand chez les jeunes actifs et les étudiant-es. Comme le montre le #étudiantsfantômes relayés sur les réseaux sociaux, les témoignages se succèdent, rendant incompréhensible le mutisme du Gouvernement.<br><br>Mercredi, dans une question au gouvernement, la Sénatrice écologiste Monique de Marco indiquait :<br>« Un tiers des étudiants montrent aujourd’hui des&nbsp;<strong>signes d’anxiété et de dépression</strong>. Leurs conditions de vie et d’études sont fortement dégradées. C’est surtout&nbsp;<strong>l’isolement prolongé</strong>, avec des cours uniquement en distanciel, et une vie sociale réduite à peau de chagrin, qui risque d’avoir des conséquences dramatiques. »</p>



<p>La pandémie touche les personnes les plus vulnérables, mais fragilise aussi les autres catégories de population. C’est le cas des jeunes, actif-ves, en reconversion, en études, en stages, etc. Sept étudiants sur dix s’inquiètent pour leur santé mentale, <a href="https://etudiant.lefigaro.fr/article/sept-etudiants-sur-dix-sont-inquiets-pour-leur-sante-mentale_e2d6f88c-3adf-11eb-9abd-077069581073/">selon un sondage de décembre 2020</a>, et un étudiant sur trois présente des signes de détresse psychologique<a href="http://www.ove-national.education.fr/wp-content/uploads/2020/09/OVE-INFOS-42-La-vie-etudiante-au-temps-du-COVID-19.pdf"> selon l’observatoire de la vie étudiante.<br><br></a><strong>Malgré l’importance cruciale de ce sujet, le gouvernement ne semble pas prendre conscience de l’immense péril auquel nous faisons face</strong> : sans jeunesse, pas d’avenir. Les réponses de Frédérique Vidal sont lacunaires. Le mépris de Bruno Le Maire indigne. Les hésitations de Jean Castex inquiètent.<br><br>Seule lueur d’espoir, l’annonce de la reprise des TD en demi-groupe à partir du 25 janvier pour les étudiant.es en première année. Europe Écologie Les Verts accueille positivement cette mesure, mais demande au gouvernement des actes rapides pour l’ensemble des étudiant.es afin de répondre concrètement à un mal-être qui pourrait s’inscrire dans la durée. <strong>Assez des numéros verts et autres concertations, les problèmes sont connus, agissons !</strong> Pour cela, nous proposons de :<br><br>– <strong>Répondre à la précarité matérielle</strong> en ouvrant le RSA aux moins de 25 ans et en gelant le paiement des loyers en résidences universitaires.<br>– <strong>Répondre à l’isolement</strong> et à la demande de la majorité des étudiant.es en permettant le retour, avec protocole sanitaire strict, des étudiant·es en présentiel dans les universités, cela peut impliquer donc la réquisition et l’aménagement de nouveaux locaux afin de répondre à ces impératifs de santé.<br>– <strong>Répondre aux enjeux de santé mentale</strong> en recrutant des psychologues, il y en a aujourd’hui 1 pour 30 000 étudiant·es (contre 1 pour 1500 aux Etats-Unis), le doublement que promet le gouvernement n’est pas suffisant. Nous saluons dans ce sens la mobilisation des organisations étudiantes qui ont réussi à obtenir le chèque santé mentale permettant aux étudiant·es de couvrir une partie de leurs dépenses en la matière.<br>– <strong>Mettre en place des accompagnements personnalisés</strong> pour les étudiant·es qui en éprouvent le besoin. </p>

                        )

                    [category] => Actualités politiques
                    [category@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2] => Economie et Social
                    [category#2@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#3] => Jeunesse
                    [category#3@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [date_timestamp] => 1611003180
                )

            [1] => Array
                (
                    [author#] => 1
                    [author] => Les Jeunes Écologistes
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Les Jeunes Écologistes
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => html
                    [title] => Face au COVID : Solidarité avec les TDS
                    [link#] => 1
                    [link] => https://jeunes-ecologistes.org/face-au-covid-solidarite-avec-les-tds/
                    [link@] => rel,type,href
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org/face-au-covid-solidarite-avec-les-tds/
                    [id#] => 1
                    [id] => http://jeunes-ecologistes.org/?p=24533
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2020-12-29T20:52:50Z
                    [published#] => 1
                    [published] => 2020-12-17T14:53:19Z
                    [category#] => 2
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category@term] => Actualités politiques
                    [category#2@] => scheme,term
                    [category#2@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2@term] => Genres et Sexualiés
                    [summary#] => 1
                    [summary@] => type
                    [summary@type] => html
                    [summary] => En ce 17 décembre, Journée Internationale pour l'élimination des violences faites aux travailleurs·ses du sexe (TDS), les Jeunes Écologistes souhaitent alerter sur la situation dramatique que traversent ces dernier·es en cette deuxième période de confinement.
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type,xml:base
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content@xml:base] => https://jeunes-ecologistes.org/face-au-covid-solidarite-avec-les-tds/
                    [atom_content] => 
<p><em>En ce 17 décembre, Journée Internationale pour l&#8217;élimination des violences faites aux travailleurs·ses du sexe (TDS), les Jeunes Écologistes souhaitent alerter sur la situation dramatique que traversent ces dernier·es en cette deuxième période de confinement.</em><em><br></em><br>Les deux confinements ont entraîné des pertes de revenus brutales pour nombre de personnes. Parmi elles, les TDS sont particulièrement touché·es, et certain·es se trouvent dans des situations précaires inquiétantes. Une forte proportion des TDS sont aussi transgenres et/ou migrant-es et/ou sans papier, ce cumul de facteurs d’oppression provoque des situations particulièrement alarmantes. Le plan d’aide aux plus démuni·es ne tient pas compte de la situation des TDS, or sans possibilité d’indemnisation, ils et elles sont d’autant plus exposé·es aux risques sanitaires liés à leur activité, au covid-19, et à l’extrême précarité.&nbsp;</p>



<p>De plus, des municipalités ont adopté des arrêtés pénalisant la présence de prostitué·es sur la voie publique. Ces dispositions ne font que mettre en danger et précariser les travailleur.euses du sexe. <strong>Nous demandons l’abrogation de ces arrêtés.</strong></p>



<p>Si aujourd’hui des associations mettent en place des caisses de solidarité et du soutien psychologique, <strong>nous revendiquons de l’Etat qu’il renforce la solidarité en mettant en place des aides d’urgence et engage une refonte des aides à la sortie de la prostitution pour les rendre plus accessibles.</strong></p>

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2020-12-29T20:52:50Z
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2020-12-17T14:53:19Z
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Les Jeunes Écologistes
                            [subject#] => 2
                            [subject] => Actualités politiques
                            [subject#2] => Genres et Sexualiés
                        )

                    [description#] => 1
                    [description] => En ce 17 décembre, Journée Internationale pour l'élimination des violences faites aux travailleurs·ses du sexe (TDS), les Jeunes Écologistes souhaitent alerter sur la situation dramatique que traversent ces dernier·es en cette deuxième période de confinement.
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => 
<p><em>En ce 17 décembre, Journée Internationale pour l&#8217;élimination des violences faites aux travailleurs·ses du sexe (TDS), les Jeunes Écologistes souhaitent alerter sur la situation dramatique que traversent ces dernier·es en cette deuxième période de confinement.</em><em><br></em><br>Les deux confinements ont entraîné des pertes de revenus brutales pour nombre de personnes. Parmi elles, les TDS sont particulièrement touché·es, et certain·es se trouvent dans des situations précaires inquiétantes. Une forte proportion des TDS sont aussi transgenres et/ou migrant-es et/ou sans papier, ce cumul de facteurs d’oppression provoque des situations particulièrement alarmantes. Le plan d’aide aux plus démuni·es ne tient pas compte de la situation des TDS, or sans possibilité d’indemnisation, ils et elles sont d’autant plus exposé·es aux risques sanitaires liés à leur activité, au covid-19, et à l’extrême précarité.&nbsp;</p>



<p>De plus, des municipalités ont adopté des arrêtés pénalisant la présence de prostitué·es sur la voie publique. Ces dispositions ne font que mettre en danger et précariser les travailleur.euses du sexe. <strong>Nous demandons l’abrogation de ces arrêtés.</strong></p>



<p>Si aujourd’hui des associations mettent en place des caisses de solidarité et du soutien psychologique, <strong>nous revendiquons de l’Etat qu’il renforce la solidarité en mettant en place des aides d’urgence et engage une refonte des aides à la sortie de la prostitution pour les rendre plus accessibles.</strong></p>

                        )

                    [category] => Actualités politiques
                    [category@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2] => Genres et Sexualiés
                    [category#2@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [date_timestamp] => 1608216780
                )

            [2] => Array
                (
                    [author#] => 1
                    [author] => Les Jeunes Écologistes
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Les Jeunes Écologistes
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => html
                    [title] => 5 ans après la COP 21, la transition écologique n’est toujours pas enclenchée.
                    [link#] => 1
                    [link] => https://jeunes-ecologistes.org/5-ans-apres-la-cop-21-la-transition-ecologique-nest-toujours-pas-enclenchee/
                    [link@] => rel,type,href
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org/5-ans-apres-la-cop-21-la-transition-ecologique-nest-toujours-pas-enclenchee/
                    [id#] => 1
                    [id] => http://jeunes-ecologistes.org/?p=24526
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2020-12-29T20:53:26Z
                    [published#] => 1
                    [published] => 2020-12-11T11:16:48Z
                    [category#] => 2
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category@term] => Actualités politiques
                    [category#2@] => scheme,term
                    [category#2@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2@term] => Energie Climat
                    [summary#] => 1
                    [summary@] => type
                    [summary@type] => html
                    [summary] => En pleine pandémie mondiale, alors que les catastrophes climatiques s’emballent, nous fêtons les cinq ans des Accords de Paris pour le Climat.
Cet anniversaire sonne comme une alarme pour nos gouvernements qui ne respectent pas les trajectoires imposées. 
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type,xml:base
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content@xml:base] => https://jeunes-ecologistes.org/5-ans-apres-la-cop-21-la-transition-ecologique-nest-toujours-pas-enclenchee/
                    [atom_content] => <p><div class="et_pb_section et_pb_section_0 et_section_regular" >
				
				
				
				
					<div class="et_pb_row et_pb_row_0">
				<div class="et_pb_column et_pb_column_4_4 et_pb_column_0  et_pb_css_mix_blend_mode_passthrough et-last-child">
				
				
				<div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_0  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><!-- divi:paragraph --></p>
<p>En pleine pandémie mondiale, alors que les catastrophes climatiques s’emballent, nous fêtons les cinq ans des Accords de Paris pour le Climat.</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>Cet anniversaire sonne comme une alarme pour nos gouvernements qui ne respectent pas les trajectoires imposées.&nbsp;</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>Alors que l’urgence climatique est toujours plus pressante, le gouvernement multiplie les politiques climaticides en favorisant par exemple le développement incontrôlé d’Amazon en France. Partout, des voix s’élèvent contre des projets inutiles et destructeurs des terres agricoles et naturelles, des forêts, de la biodiversité. Des projets pour la plupart soutenus et autorisés par l’État. Le vieux monde néolibéral semble s’accrocher à ses privilèges poussiéreux et à sa trajectoire mortifère.</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p><strong>Pour un avenir prospère, la qualité de vie que nous revendiquons n’est pas autour du consumérisme, mais de la défense d’une Terre habitable. Le changement climatique est déjà là, limitons les dégâts.</strong></p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>Dans le même temps, les libertés de manifester, de s’exprimer, de faire entendre nos voix sont réprimées. La dérive autoritaire de notre pays, alors que les mouvements citoyens pour le climat et la justice sociale sont de plus en plus nombreux et massifs, nous inquiète grandement.</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>La transition écologique ne se fera pas sans une démocratie renouvelée, permettant de mettre les États face à leurs responsabilités et face aux changements demandés par la population, partout dans le monde. La démocratie participative, telle que la Convention Citoyenne pour le Climat, est une solution. 149 propositions ont été proposées, appliquons les. La jeunesse est prête aux changements proposés, ce n’est que du bon sens. Plus le gouvernement d’Emmanuel Macron limitera les mesures, et plus nous reculerons face aux changements climatiques. Non contraignants, les Accords de Paris signés il y a 5 ans n’ont été que de belles paroles et de la poudre aux yeux. <strong>Ce que nous demandons, ce sont des actes !&nbsp;</strong></p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>En pleine pandémie mondiale de la COVID19, ne fermons plus les yeux sur l&#8217;émergence des zoonoses. La destruction des habitats naturels, la déforestation, l’élevage industriel, le développement urbain, ou tout simplement la mondialisation effrénée sont autant d’ingrédients favorisant les changements climatiques, autant d’ingrédients pour proposer une corrélations entre l’impact des humains sur la nature et la réponse de cette dernière à la prédation anthropique.&nbsp;</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>Notre génération se demande chaque jour de quoi sera fait son avenir, il est nécessaire d’engager un combat intergénérationnel dès aujourd’hui, nous sommes la génération future ! Droits sociaux bafoués, emplois détruits par la recherche effrénée du profit, planète qui multiplie les signaux d’alarme, voici le monde que les gouvernements conservateurs et capitalistes persistent à vouloir nous léguer.&nbsp;&nbsp;</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></div>
			</div> <!-- .et_pb_text -->
			</div> <!-- .et_pb_column -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_row -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_section --></p>

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2020-12-29T20:53:26Z
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2020-12-11T11:16:48Z
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Les Jeunes Écologistes
                            [subject#] => 2
                            [subject] => Actualités politiques
                            [subject#2] => Energie Climat
                        )

                    [description#] => 1
                    [description] => En pleine pandémie mondiale, alors que les catastrophes climatiques s’emballent, nous fêtons les cinq ans des Accords de Paris pour le Climat.
Cet anniversaire sonne comme une alarme pour nos gouvernements qui ne respectent pas les trajectoires imposées. 
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><div class="et_pb_section et_pb_section_0 et_section_regular" >
				
				
				
				
					<div class="et_pb_row et_pb_row_0">
				<div class="et_pb_column et_pb_column_4_4 et_pb_column_0  et_pb_css_mix_blend_mode_passthrough et-last-child">
				
				
				<div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_0  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><!-- divi:paragraph --></p>
<p>En pleine pandémie mondiale, alors que les catastrophes climatiques s’emballent, nous fêtons les cinq ans des Accords de Paris pour le Climat.</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>Cet anniversaire sonne comme une alarme pour nos gouvernements qui ne respectent pas les trajectoires imposées.&nbsp;</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>Alors que l’urgence climatique est toujours plus pressante, le gouvernement multiplie les politiques climaticides en favorisant par exemple le développement incontrôlé d’Amazon en France. Partout, des voix s’élèvent contre des projets inutiles et destructeurs des terres agricoles et naturelles, des forêts, de la biodiversité. Des projets pour la plupart soutenus et autorisés par l’État. Le vieux monde néolibéral semble s’accrocher à ses privilèges poussiéreux et à sa trajectoire mortifère.</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p><strong>Pour un avenir prospère, la qualité de vie que nous revendiquons n’est pas autour du consumérisme, mais de la défense d’une Terre habitable. Le changement climatique est déjà là, limitons les dégâts.</strong></p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>Dans le même temps, les libertés de manifester, de s’exprimer, de faire entendre nos voix sont réprimées. La dérive autoritaire de notre pays, alors que les mouvements citoyens pour le climat et la justice sociale sont de plus en plus nombreux et massifs, nous inquiète grandement.</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>La transition écologique ne se fera pas sans une démocratie renouvelée, permettant de mettre les États face à leurs responsabilités et face aux changements demandés par la population, partout dans le monde. La démocratie participative, telle que la Convention Citoyenne pour le Climat, est une solution. 149 propositions ont été proposées, appliquons les. La jeunesse est prête aux changements proposés, ce n’est que du bon sens. Plus le gouvernement d’Emmanuel Macron limitera les mesures, et plus nous reculerons face aux changements climatiques. Non contraignants, les Accords de Paris signés il y a 5 ans n’ont été que de belles paroles et de la poudre aux yeux. <strong>Ce que nous demandons, ce sont des actes !&nbsp;</strong></p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>En pleine pandémie mondiale de la COVID19, ne fermons plus les yeux sur l&#8217;émergence des zoonoses. La destruction des habitats naturels, la déforestation, l’élevage industriel, le développement urbain, ou tout simplement la mondialisation effrénée sont autant d’ingrédients favorisant les changements climatiques, autant d’ingrédients pour proposer une corrélations entre l’impact des humains sur la nature et la réponse de cette dernière à la prédation anthropique.&nbsp;</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></p>
<p><!-- divi:paragraph --></p>
<p>Notre génération se demande chaque jour de quoi sera fait son avenir, il est nécessaire d’engager un combat intergénérationnel dès aujourd’hui, nous sommes la génération future ! Droits sociaux bafoués, emplois détruits par la recherche effrénée du profit, planète qui multiplie les signaux d’alarme, voici le monde que les gouvernements conservateurs et capitalistes persistent à vouloir nous léguer.&nbsp;&nbsp;</p>
<p><!-- /divi:paragraph --></div>
			</div> <!-- .et_pb_text -->
			</div> <!-- .et_pb_column -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_row -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_section --></p>

                        )

                    [category] => Actualités politiques
                    [category@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2] => Energie Climat
                    [category#2@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [date_timestamp] => 1607685360
                )

            [3] => Array
                (
                    [author#] => 1
                    [author] => Les Jeunes Écologistes
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Les Jeunes Écologistes
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => html
                    [title] => Amplifions la mobilisation pour exiger l’abrogation de la LPR et l’abandon du projet de Loi Sécurité Globale.
                    [link#] => 1
                    [link] => https://jeunes-ecologistes.org/24516-2/
                    [link@] => rel,type,href
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org/24516-2/
                    [id#] => 1
                    [id] => http://jeunes-ecologistes.org/?p=24516
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2020-12-29T20:58:32Z
                    [published#] => 1
                    [published] => 2020-12-04T23:19:26Z
                    [category#] => 3
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category@term] => Actualités politiques
                    [category#2@] => scheme,term
                    [category#2@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2@term] => Education
                    [category#3@] => scheme,term
                    [category#3@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#3@term] => Jeunesse
                    [summary#] => 1
                    [summary@] => type
                    [summary@type] => html
                    [summary] => A l'appel de l'UNL, la FIDL, l'UNEF, l'Alternative, les JG.s, le MRJC, le MJCF, l'UEC, les JE et du NPA Jeunes, nous appelons tou·te·s les jeunes à répondre à l’appel des syndicats, organisations progressistes et associations afin de se rendre aux manifestations prévues cette semaine, et notamment le samedi 5 décembre, à Paris et partout sur le territoire.
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type,xml:base
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content@xml:base] => https://jeunes-ecologistes.org/24516-2/
                    [atom_content] => <p><div class="et_pb_section et_pb_section_1 et_section_regular" >
				
				
				
				
					<div class="et_pb_row et_pb_row_1">
				<div class="et_pb_column et_pb_column_4_4 et_pb_column_1  et_pb_css_mix_blend_mode_passthrough et-last-child">
				
				
				<div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_1  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p><em><span class="JsGRdQ">A l&#8217;appel</span><span class="JsGRdQ white-space-prewrap"> </span><span class="JsGRdQ">de l&#8217;UNL, la FIDL, l&#8217;UNEF, l&#8217;Alternative, les JG.s, le MRJC, le MJCF, l&#8217;UEC, les JE et du NPA Jeunes</span></em></p>
<p><span class="JsGRdQ"></span></p>
<p><span class="JsGRdQ"></span></p>
<p><span class="JsGRdQ">Samedi dernier, plus de 500 000 personnes, dont une majorité de jeunes, sont descendu·e·s dans la rue pour exiger le retrait de la proposition de Loi Sécurité Globale. Cette dernière, en dissuadant fortement le fait de filmer les forces de l’ordre et en pénalisant la diffusion de vidéos, a pour ambition de cacher les violences policières et de renforcer la surveillance, notamment lors des manifestations, aux moyens de drones de police.</span></p>
<p><span class="JsGRdQ"><br />En juin dernier, en France et dans de nombreux autres pays, des dizaines de milliers de personnes manifestaient contre l’impunité policière et les violences racistes. Nous, jeunes, étions présent•e•s lors de ces mobilisations pour dénoncer le racisme institutionnel et nous continuerons à nous mobiliser, d’autant plus dans un contexte qui fait ressurgir, une fois encore, la question de violences policières.</span></p>
<p><span class="JsGRdQ"><br />Les violences subies par Michel Zeclerc de la part de policiers montrent une fois de plus pourquoi il est nécessaire de fermement s’opposer à tout projet qui vise à renforcer l’impunité de la police. L’expulsion violente des exilé·e·s place de la République et les récentes images diffusées par Mediapart où l’on voit un policier tirer à proximité et en direction de la tête d’un jeune conducteur innocent, ne font que renforcer la légitimité de notre revendication : le retrait de ces mesures sécuritaires et autoritaires.</span></p>
<p><span class="JsGRdQ"><br />En effet, la proposition de Loi Sécurité Globale s’inscrit dans un tournant autoritaire général entrepris par le gouvernement, qui a aussi soumis le projet de Loi de Programmation de la Recherche (LPR), adopté la semaine dernière et pénalisant jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende « le fait de pénétrer ou de se maintenir dans l’enceinte d’un établissement d’enseignement supérieur sans y être habilité […] ou y avoir été autorisé […], dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre de l’établissement ». Cette modification de la LPR vise à faire taire et à judiciariser les mouvements étudiants, dans un contexte où les jeunes sont parmi les premier·e·s à faire les frais de la crise sanitaire et économique. Ces réformes viennent réprimer spécifiquement les jeunes et vont à l’encontre de nos aspirations. Le message est clair : “<em>sois jeune, sage et tais toi.</em>“</span></p>
<p><span class="JsGRdQ"><br />La LPR et la loi “Sécurité globale” ont comme objectif la mise en place de dispositions légales afin de permettre au gouvernement de mieux réprimer les contestations à venir. Nous pouvons obtenir le retrait et l’abrogation de ces lois. La mobilisation des jeunes peut mettre en échec les projets sécuritaires et la politique antisociale de ce gouvernement. <strong>Ce gouvernement tente de calmer la contestation en proposant de «réécrire» l’article 24 de la loi “Sécurité globale”. Nous ne voulons pas des modifications superficielles mais le retrait de toute la loi qui remet en cause nos droits et s’attaque à nos libertés !</strong></span></p>
<p><span class="JsGRdQ"><br />Ainsi, nous appelons tou·te·s les jeunes à répondre à l’appel des syndicats, organisations progressistes et associations afin de se rendre aux manifestations prévues cette semaine, et notamment le samedi 5 décembre, à Paris et partout sur le territoire.<br />Amplifions la mobilisation pour exiger l’abrogation de la LPR et l’abandon du projet de Loi Sécurité Globale</span></p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text -->
			</div> <!-- .et_pb_column -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_row -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_section --></p>

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2020-12-29T20:58:32Z
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2020-12-04T23:19:26Z
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Les Jeunes Écologistes
                            [subject#] => 3
                            [subject] => Actualités politiques
                            [subject#2] => Education
                            [subject#3] => Jeunesse
                        )

                    [description#] => 1
                    [description] => A l'appel de l'UNL, la FIDL, l'UNEF, l'Alternative, les JG.s, le MRJC, le MJCF, l'UEC, les JE et du NPA Jeunes, nous appelons tou·te·s les jeunes à répondre à l’appel des syndicats, organisations progressistes et associations afin de se rendre aux manifestations prévues cette semaine, et notamment le samedi 5 décembre, à Paris et partout sur le territoire.
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><div class="et_pb_section et_pb_section_1 et_section_regular" >
				
				
				
				
					<div class="et_pb_row et_pb_row_1">
				<div class="et_pb_column et_pb_column_4_4 et_pb_column_1  et_pb_css_mix_blend_mode_passthrough et-last-child">
				
				
				<div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_1  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p><em><span class="JsGRdQ">A l&#8217;appel</span><span class="JsGRdQ white-space-prewrap"> </span><span class="JsGRdQ">de l&#8217;UNL, la FIDL, l&#8217;UNEF, l&#8217;Alternative, les JG.s, le MRJC, le MJCF, l&#8217;UEC, les JE et du NPA Jeunes</span></em></p>
<p><span class="JsGRdQ"></span></p>
<p><span class="JsGRdQ"></span></p>
<p><span class="JsGRdQ">Samedi dernier, plus de 500 000 personnes, dont une majorité de jeunes, sont descendu·e·s dans la rue pour exiger le retrait de la proposition de Loi Sécurité Globale. Cette dernière, en dissuadant fortement le fait de filmer les forces de l’ordre et en pénalisant la diffusion de vidéos, a pour ambition de cacher les violences policières et de renforcer la surveillance, notamment lors des manifestations, aux moyens de drones de police.</span></p>
<p><span class="JsGRdQ"><br />En juin dernier, en France et dans de nombreux autres pays, des dizaines de milliers de personnes manifestaient contre l’impunité policière et les violences racistes. Nous, jeunes, étions présent•e•s lors de ces mobilisations pour dénoncer le racisme institutionnel et nous continuerons à nous mobiliser, d’autant plus dans un contexte qui fait ressurgir, une fois encore, la question de violences policières.</span></p>
<p><span class="JsGRdQ"><br />Les violences subies par Michel Zeclerc de la part de policiers montrent une fois de plus pourquoi il est nécessaire de fermement s’opposer à tout projet qui vise à renforcer l’impunité de la police. L’expulsion violente des exilé·e·s place de la République et les récentes images diffusées par Mediapart où l’on voit un policier tirer à proximité et en direction de la tête d’un jeune conducteur innocent, ne font que renforcer la légitimité de notre revendication : le retrait de ces mesures sécuritaires et autoritaires.</span></p>
<p><span class="JsGRdQ"><br />En effet, la proposition de Loi Sécurité Globale s’inscrit dans un tournant autoritaire général entrepris par le gouvernement, qui a aussi soumis le projet de Loi de Programmation de la Recherche (LPR), adopté la semaine dernière et pénalisant jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende « le fait de pénétrer ou de se maintenir dans l’enceinte d’un établissement d’enseignement supérieur sans y être habilité […] ou y avoir été autorisé […], dans le but de troubler la tranquillité ou le bon ordre de l’établissement ». Cette modification de la LPR vise à faire taire et à judiciariser les mouvements étudiants, dans un contexte où les jeunes sont parmi les premier·e·s à faire les frais de la crise sanitaire et économique. Ces réformes viennent réprimer spécifiquement les jeunes et vont à l’encontre de nos aspirations. Le message est clair : “<em>sois jeune, sage et tais toi.</em>“</span></p>
<p><span class="JsGRdQ"><br />La LPR et la loi “Sécurité globale” ont comme objectif la mise en place de dispositions légales afin de permettre au gouvernement de mieux réprimer les contestations à venir. Nous pouvons obtenir le retrait et l’abrogation de ces lois. La mobilisation des jeunes peut mettre en échec les projets sécuritaires et la politique antisociale de ce gouvernement. <strong>Ce gouvernement tente de calmer la contestation en proposant de «réécrire» l’article 24 de la loi “Sécurité globale”. Nous ne voulons pas des modifications superficielles mais le retrait de toute la loi qui remet en cause nos droits et s’attaque à nos libertés !</strong></span></p>
<p><span class="JsGRdQ"><br />Ainsi, nous appelons tou·te·s les jeunes à répondre à l’appel des syndicats, organisations progressistes et associations afin de se rendre aux manifestations prévues cette semaine, et notamment le samedi 5 décembre, à Paris et partout sur le territoire.<br />Amplifions la mobilisation pour exiger l’abrogation de la LPR et l’abandon du projet de Loi Sécurité Globale</span></p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text -->
			</div> <!-- .et_pb_column -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_row -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_section --></p>

                        )

                    [category] => Actualités politiques
                    [category@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2] => Education
                    [category#2@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#3] => Jeunesse
                    [category#3@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [date_timestamp] => 1607123940
                )

            [4] => Array
                (
                    [author#] => 1
                    [author] => Les Jeunes Écologistes
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Les Jeunes Écologistes
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => html
                    [title] => Un prix libre pour une Écologie &#8211; Alliée des luttes.
                    [link#] => 1
                    [link] => https://jeunes-ecologistes.org/24486-2/
                    [link@] => rel,type,href
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org/24486-2/
                    [id#] => 1
                    [id] => http://jeunes-ecologistes.org/?p=24486
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2020-12-03T13:03:01Z
                    [published#] => 1
                    [published] => 2020-12-03T08:13:15Z
                    [category#] => 1
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category@term] => Actualités politiques
                    [summary#] => 1
                    [summary@] => type
                    [summary@type] => html
                    [summary] => Cette année, notre fil conducteur sera autour des notions d’écologie décoloniale, populaire et écoféministe. Nous voulons incarner “L’Écologie, Alliée des Luttes”.
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type,xml:base
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content@xml:base] => https://jeunes-ecologistes.org/24486-2/
                    [atom_content] => <p><div class="et_pb_section et_pb_section_2 et_section_regular" >
				
				
				
				
					<div class="et_pb_row et_pb_row_2">
				<div class="et_pb_column et_pb_column_4_4 et_pb_column_2  et_pb_css_mix_blend_mode_passthrough et-last-child">
				
				
				<div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_2  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p style="text-align: justify;"><i><span style="font-weight: 400;">Les Jeunes écologistes sont le mouvement de jeunesse de l’écologie politique. </span></i></p>
<p style="text-align: justify;"><i><span style="font-weight: 400;">Existant depuis 2011 sous ce nom, le mouvement marche sur deux jambes : une politique et une associative, en autonomie solidaire avec Europe Ecologie &#8211; Les Verts.</span></i></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;"></span></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;"></span></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;">La campagne que nous lançons a pour objectif de vulgariser certains concepts de l’écologie que nous incarnons et de fédérer la jeunesse de l’écologie politique autour de ces concepts. Elle s’articule autour d’une série de webinaires à retrouver en replay sur le média des Jeunes Écologistes, </span><a href="https://yeuxgrandsouverts.eu/"><i><span style="font-weight: 400;">Les Yeux Grands OuVerts</span></i></a><span style="font-weight: 400;">. Le premier aborde la question de la Justice Environnementale, le deuxième la notion du Buen Vivir <em>(Bien Vivre)</em>.</span></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;"> </span></p>
<p style="text-align: justify;"><b>Le 12 décembre</b><span style="font-weight: 400;">, diverses associations témoigneront de leurs expériences pratiques de l’écologie lors d’un </span><b>Forum confiné.</b><span style="font-weight: 400;"> </span></p>
<p style="text-align: justify;"><b>Nous avons choisi de passer notre adhésion à prix libre, en cohérence avec </b><b>un intérêt grandissant pour l’écologie, notamment chez les jeunes, ainsi qu’une augmentation significative de notre nombre d’adhérent·e·s. Cette mesure permet à toutes et tous, sans aucune contrainte financière, d’adhérer et de prendre part au mouvement. </b></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;">Cette année, notre fil conducteur sera autour des notions d’écologie décoloniale, populaire et féministe. Nous voulons incarner </span><b>“L’Écologie, Alliée des Luttes”.</b></p>
<p style="text-align: justify;"><b>L’écologie que nous portons s&#8217;attaque aux questions de sexisme et de racisme, aux questions sociales et environnementales. </b><span style="font-weight: 400;">Elle le fait dans une démarche démocratique partout, et maintenant. L’écologie que nous portons alerte sur les conséquences du système capitaliste, qui fait de la consommation un marqueur social alors qu’elle gaspille nos ressources et augmente les inégalités. Il est urgent de sortir du capitalisme néolibéral pour préserver les conditions de la vie sur terre.</span></p>
<p style="text-align: justify;"><b>Celles et ceux qui assimilent notre écologie à une « écologie punitive » détournent le regard des crises sociales et écologiques que nous vivons. </b><span style="font-weight: 400;">Or, loin d’être punitive, l’écologie politique propose un chemin collectif vers une société résiliente et apaisée, faite de solidarités entre les habitantes et habitants de la Terre </span><span style="font-weight: 400;">et leurs luttes pour l’émancipation et le respect du vivant. Pour nous, et c’est l’objet de cette campagne, l’écologie politique demande aussi à poser un regard conscient sur notre histoire collective, sur les origines des injustices, sur les mécaniques sociales et politiques qui conduisent nos sociétés dans les impasses d’aujourd’hui. </span></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;">Dans nos actions et dans notre philosophie, les Jeunes Écologistes portent une écologie </span><span style="font-weight: 400;">radicale et</span><span style="font-weight: 400;"> rassembleuse. Nous souhaitons </span><span style="font-weight: 400;">soutenir, et</span><span style="font-weight: 400;"> créer des ponts entre différentes luttes féministes, antiracistes et écologistes, dans le respect des singularités de chacune. L’écologie politique ne doit pas ignorer les inégalités diverses et intersectionnelles qui existent et qui, déjà, sont aggravées par les conséquences du dérèglement climatique.</span></p>
<p style="text-align: justify;"><b>L’écologie que nous portons est ancrée à gauche, résolument sociale, alliée des luttes, solidaire de tous les territoires et toutes les populations qui composent ce grand village planétaire.</b></p>
<p style="text-align: justify;"><b>Ensemble, construisons une écologie en rupture avec ce monde obsolète ! Ensemble, construisons une société égalitaire, </b><b>qui combat toutes les formes de domination, </b><b>qui respecte les différences, et qui garantisse liberté et démocratie à toutes les échelles de décisions.​</b></p>
<p style="text-align: justify;"><b></b></p>
<p style="text-align: justify;">Pour diffuser notre message, retrouvez notre<a href="https://jeunes-ecologistes.org/kit-militant-lecologie-alliee-des-luttes/"> kit militant</a> !<b></b></p>
<p style="text-align: justify;"><b></b></p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text -->
			</div> <!-- .et_pb_column -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_row -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_section --></p>

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2020-12-03T13:03:01Z
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2020-12-03T08:13:15Z
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Les Jeunes Écologistes
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Actualités politiques
                        )

                    [description#] => 1
                    [description] => Cette année, notre fil conducteur sera autour des notions d’écologie décoloniale, populaire et écoféministe. Nous voulons incarner “L’Écologie, Alliée des Luttes”.
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><div class="et_pb_section et_pb_section_2 et_section_regular" >
				
				
				
				
					<div class="et_pb_row et_pb_row_2">
				<div class="et_pb_column et_pb_column_4_4 et_pb_column_2  et_pb_css_mix_blend_mode_passthrough et-last-child">
				
				
				<div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_2  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p style="text-align: justify;"><i><span style="font-weight: 400;">Les Jeunes écologistes sont le mouvement de jeunesse de l’écologie politique. </span></i></p>
<p style="text-align: justify;"><i><span style="font-weight: 400;">Existant depuis 2011 sous ce nom, le mouvement marche sur deux jambes : une politique et une associative, en autonomie solidaire avec Europe Ecologie &#8211; Les Verts.</span></i></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;"></span></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;"></span></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;">La campagne que nous lançons a pour objectif de vulgariser certains concepts de l’écologie que nous incarnons et de fédérer la jeunesse de l’écologie politique autour de ces concepts. Elle s’articule autour d’une série de webinaires à retrouver en replay sur le média des Jeunes Écologistes, </span><a href="https://yeuxgrandsouverts.eu/"><i><span style="font-weight: 400;">Les Yeux Grands OuVerts</span></i></a><span style="font-weight: 400;">. Le premier aborde la question de la Justice Environnementale, le deuxième la notion du Buen Vivir <em>(Bien Vivre)</em>.</span></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;"> </span></p>
<p style="text-align: justify;"><b>Le 12 décembre</b><span style="font-weight: 400;">, diverses associations témoigneront de leurs expériences pratiques de l’écologie lors d’un </span><b>Forum confiné.</b><span style="font-weight: 400;"> </span></p>
<p style="text-align: justify;"><b>Nous avons choisi de passer notre adhésion à prix libre, en cohérence avec </b><b>un intérêt grandissant pour l’écologie, notamment chez les jeunes, ainsi qu’une augmentation significative de notre nombre d’adhérent·e·s. Cette mesure permet à toutes et tous, sans aucune contrainte financière, d’adhérer et de prendre part au mouvement. </b></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;">Cette année, notre fil conducteur sera autour des notions d’écologie décoloniale, populaire et féministe. Nous voulons incarner </span><b>“L’Écologie, Alliée des Luttes”.</b></p>
<p style="text-align: justify;"><b>L’écologie que nous portons s&#8217;attaque aux questions de sexisme et de racisme, aux questions sociales et environnementales. </b><span style="font-weight: 400;">Elle le fait dans une démarche démocratique partout, et maintenant. L’écologie que nous portons alerte sur les conséquences du système capitaliste, qui fait de la consommation un marqueur social alors qu’elle gaspille nos ressources et augmente les inégalités. Il est urgent de sortir du capitalisme néolibéral pour préserver les conditions de la vie sur terre.</span></p>
<p style="text-align: justify;"><b>Celles et ceux qui assimilent notre écologie à une « écologie punitive » détournent le regard des crises sociales et écologiques que nous vivons. </b><span style="font-weight: 400;">Or, loin d’être punitive, l’écologie politique propose un chemin collectif vers une société résiliente et apaisée, faite de solidarités entre les habitantes et habitants de la Terre </span><span style="font-weight: 400;">et leurs luttes pour l’émancipation et le respect du vivant. Pour nous, et c’est l’objet de cette campagne, l’écologie politique demande aussi à poser un regard conscient sur notre histoire collective, sur les origines des injustices, sur les mécaniques sociales et politiques qui conduisent nos sociétés dans les impasses d’aujourd’hui. </span></p>
<p style="text-align: justify;"><span style="font-weight: 400;">Dans nos actions et dans notre philosophie, les Jeunes Écologistes portent une écologie </span><span style="font-weight: 400;">radicale et</span><span style="font-weight: 400;"> rassembleuse. Nous souhaitons </span><span style="font-weight: 400;">soutenir, et</span><span style="font-weight: 400;"> créer des ponts entre différentes luttes féministes, antiracistes et écologistes, dans le respect des singularités de chacune. L’écologie politique ne doit pas ignorer les inégalités diverses et intersectionnelles qui existent et qui, déjà, sont aggravées par les conséquences du dérèglement climatique.</span></p>
<p style="text-align: justify;"><b>L’écologie que nous portons est ancrée à gauche, résolument sociale, alliée des luttes, solidaire de tous les territoires et toutes les populations qui composent ce grand village planétaire.</b></p>
<p style="text-align: justify;"><b>Ensemble, construisons une écologie en rupture avec ce monde obsolète ! Ensemble, construisons une société égalitaire, </b><b>qui combat toutes les formes de domination, </b><b>qui respecte les différences, et qui garantisse liberté et démocratie à toutes les échelles de décisions.​</b></p>
<p style="text-align: justify;"><b></b></p>
<p style="text-align: justify;">Pour diffuser notre message, retrouvez notre<a href="https://jeunes-ecologistes.org/kit-militant-lecologie-alliee-des-luttes/"> kit militant</a> !<b></b></p>
<p style="text-align: justify;"><b></b></p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text -->
			</div> <!-- .et_pb_column -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_row -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_section --></p>

                        )

                    [category] => Actualités politiques
                    [category@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [date_timestamp] => 1606983180
                )

            [5] => Array
                (
                    [author#] => 1
                    [author] => Les Jeunes Écologistes
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Les Jeunes Écologistes
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => html
                    [title] => Kit Militant &#8211; L&#8217;Écologie Alliée des Luttes
                    [link#] => 1
                    [link] => https://jeunes-ecologistes.org/kit-militant-lecologie-alliee-des-luttes/
                    [link@] => rel,type,href
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org/kit-militant-lecologie-alliee-des-luttes/
                    [id#] => 1
                    [id] => http://jeunes-ecologistes.org/?p=24439
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2020-11-28T09:42:49Z
                    [published#] => 1
                    [published] => 2020-11-27T17:16:47Z
                    [category#] => 1
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category@term] => Activités du mouvement
                    [summary#] => 1
                    [summary@] => type
                    [summary@type] => html
                    [summary] => 
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type,xml:base
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content@xml:base] => https://jeunes-ecologistes.org/kit-militant-lecologie-alliee-des-luttes/
                    [atom_content] => <p><div class="et_pb_section et_pb_section_3 et_section_regular" >
				
				
				
				
					<div class="et_pb_row et_pb_row_3">
				<div class="et_pb_column et_pb_column_4_4 et_pb_column_3  et_pb_css_mix_blend_mode_passthrough et-last-child">
				
				
				<div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_3  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p><span style="text-decoration: underline;"><em><strong>Publications pour vos Réseaux Sociaux</strong></em></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span style="text-decoration: underline;">Bannières :<em><strong></strong></em></span></p>
<p><span style="text-decoration: underline;"><em><strong></strong></em></span></p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text --><div class="et_pb_module et_pb_image et_pb_image_0">
				
				
				<span class="et_pb_image_wrap "><img src="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Bannière-Twitter-scaled.jpg" alt="" title="2020 11 JE - Bannière Twitter" /></span>
			</div><div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_4  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p>Twitter</p>
<p>&nbsp;</p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text --><div class="et_pb_module et_pb_image et_pb_image_1">
				
				
				<span class="et_pb_image_wrap "><img src="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Bannière-Facebook-scaled.jpg" alt="" title="2020 11 JE - Bannière Facebook" /></span>
			</div><div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_5  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p>Facebook</p>
<p>&nbsp;</p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text --><div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_6  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p><span style="text-decoration: underline;">Affiche :</span></p>
<p><span style="text-decoration: underline;"></span></p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text --><div class="et_pb_module et_pb_image et_pb_image_2">
				
				
				<span class="et_pb_image_wrap "><img src="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Affiche-web.jpg" alt="" title="2020 11 JE - Affiche web" srcset="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Affiche-web.jpg 1240w, https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Affiche-web-980x1386.jpg 980w, https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Affiche-web-480x679.jpg 480w" sizes="(min-width: 0px) and (max-width: 480px) 480px, (min-width: 481px) and (max-width: 980px) 980px, (min-width: 981px) 1240px, 100vw" /></span>
			</div><div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_7  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p><span style="text-decoration: underline;"></span></p>
<p><span style="text-decoration: underline;"></span></p>
<p><span style="text-decoration: underline;">Liens pour les imprimables :</span></p>
<p>Affiche : <a href="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Affiche-impression.pdf" rel="attachment wp-att-24445">2020 11 JE &#8211; Affiche impression</a></p>
<p>Tract : <a href="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Tract-impression-1.pdf" rel="attachment wp-att-24477">2020 11 JE &#8211; Tract impression</a></p>
<p>Sticker : <a href="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-10-JE-Stickers-10cm-impression.pdf" rel="attachment wp-att-24447">2020 10 JE &#8211; Stickers impression</a></p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text -->
			</div> <!-- .et_pb_column -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_row -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_section --></p>

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2020-11-28T09:42:49Z
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2020-11-27T17:16:47Z
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Les Jeunes Écologistes
                            [subject#] => 1
                            [subject] => Activités du mouvement
                        )

                    [description#] => 1
                    [description] => 
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => <p><div class="et_pb_section et_pb_section_3 et_section_regular" >
				
				
				
				
					<div class="et_pb_row et_pb_row_3">
				<div class="et_pb_column et_pb_column_4_4 et_pb_column_3  et_pb_css_mix_blend_mode_passthrough et-last-child">
				
				
				<div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_3  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p><span style="text-decoration: underline;"><em><strong>Publications pour vos Réseaux Sociaux</strong></em></span></p>
<p>&nbsp;</p>
<p><span style="text-decoration: underline;">Bannières :<em><strong></strong></em></span></p>
<p><span style="text-decoration: underline;"><em><strong></strong></em></span></p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text --><div class="et_pb_module et_pb_image et_pb_image_0">
				
				
				<span class="et_pb_image_wrap "><img src="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Bannière-Twitter-scaled.jpg" alt="" title="2020 11 JE - Bannière Twitter" /></span>
			</div><div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_4  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p>Twitter</p>
<p>&nbsp;</p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text --><div class="et_pb_module et_pb_image et_pb_image_1">
				
				
				<span class="et_pb_image_wrap "><img src="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Bannière-Facebook-scaled.jpg" alt="" title="2020 11 JE - Bannière Facebook" /></span>
			</div><div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_5  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p>Facebook</p>
<p>&nbsp;</p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text --><div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_6  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p><span style="text-decoration: underline;">Affiche :</span></p>
<p><span style="text-decoration: underline;"></span></p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text --><div class="et_pb_module et_pb_image et_pb_image_2">
				
				
				<span class="et_pb_image_wrap "><img src="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Affiche-web.jpg" alt="" title="2020 11 JE - Affiche web" srcset="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Affiche-web.jpg 1240w, https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Affiche-web-980x1386.jpg 980w, https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Affiche-web-480x679.jpg 480w" sizes="(min-width: 0px) and (max-width: 480px) 480px, (min-width: 481px) and (max-width: 980px) 980px, (min-width: 981px) 1240px, 100vw" /></span>
			</div><div class="et_pb_module et_pb_text et_pb_text_7  et_pb_text_align_left et_pb_bg_layout_light">
				
				
				<div class="et_pb_text_inner"><p><span style="text-decoration: underline;"></span></p>
<p><span style="text-decoration: underline;"></span></p>
<p><span style="text-decoration: underline;">Liens pour les imprimables :</span></p>
<p>Affiche : <a href="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Affiche-impression.pdf" rel="attachment wp-att-24445">2020 11 JE &#8211; Affiche impression</a></p>
<p>Tract : <a href="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-11-JE-Tract-impression-1.pdf" rel="attachment wp-att-24477">2020 11 JE &#8211; Tract impression</a></p>
<p>Sticker : <a href="https://jeunes-ecologistes.org/wp-content/uploads/2020/06/2020-10-JE-Stickers-10cm-impression.pdf" rel="attachment wp-att-24447">2020 10 JE &#8211; Stickers impression</a></p></div>
			</div> <!-- .et_pb_text -->
			</div> <!-- .et_pb_column -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_row -->
				
				
			</div> <!-- .et_pb_section --></p>

                        )

                    [category] => Activités du mouvement
                    [category@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [date_timestamp] => 1606497360
                )

            [6] => Array
                (
                    [author#] => 1
                    [author] => Les Jeunes Écologistes
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Les Jeunes Écologistes
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => html
                    [title] => Stop à la Loi de Programation Pluriannuelle de la Recherche
                    [link#] => 1
                    [link] => https://jeunes-ecologistes.org/stop-a-la-loi-de-prorgamation-pluriannuelle-de-la-recherche/
                    [link@] => rel,type,href
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org/stop-a-la-loi-de-prorgamation-pluriannuelle-de-la-recherche/
                    [id#] => 1
                    [id] => http://jeunes-ecologistes.org/?p=24417
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2020-12-29T20:57:37Z
                    [published#] => 1
                    [published] => 2020-11-12T19:42:57Z
                    [category#] => 3
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category@term] => Actualités politiques
                    [category#2@] => scheme,term
                    [category#2@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2@term] => Education
                    [category#3@] => scheme,term
                    [category#3@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#3@term] => Jeunesse
                    [summary#] => 1
                    [summary@] => type
                    [summary@type] => html
                    [summary] => Depuis 2017, une avalanche de réformes de l’Université ne cesse de soumettre ces institutions, et leur mission de service public, à un fonctionnement qui ne correspond plus aux valeurs d&#8217;Établissements Supérieur et de la Recherche. Flexibilité, concurrence, et compétitivité, une approche mortifère pour la recherche fondamentale et expérimentale et l’espace de libertés et de sciences [&#8230;]
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type,xml:base
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content@xml:base] => https://jeunes-ecologistes.org/stop-a-la-loi-de-prorgamation-pluriannuelle-de-la-recherche/
                    [atom_content] => 
<p><em>Depuis 2017, une avalanche de réformes de l’Université ne cesse de soumettre ces institutions, et leur mission de service public, à un fonctionnement qui ne correspond plus aux valeurs d&#8217;Établissements Supérieur et de la Recherche. Flexibilité, concurrence, et compétitivité, une approche mortifère pour la recherche fondamentale et expérimentale et l’espace de libertés et de sciences que sont les Universités!</em><em><br></em></p>



<p><strong>Une loi qui menace la liberté de manifester</strong><br>Aujourd’hui, le gouvernement tente de faire passer une loi rejetée à la quasi unanimité par le milieu scientifique et universitaire. Elle signifierait la mise au pas néolibéral et managérial de l’Université, mais aussi la mise en place d’un “délit d’entrave” (<em>« pénétrer ou se maintenir dans l</em>’<em>enceinte d</em>’<em>un établissement d</em>’<em>enseignement supérieur</em> […] <em>dans le but d&#8217;entraver un débat »)</em> passible d’1 an de prison et 7500€ d’amende, et de 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende si réalisé en groupe. Si cette loi passait, des étudiant⋅es et des enseignant⋅e⋅s-chercheur⋅e⋅s pourraient aller en prison pour s’être rassemblé⋅e⋅s pour protester. C’est une grave atteinte à nos droits.<br></p>



<p><strong>Une loi qui menace les libertés académiques et l’indépendance de la recherche</strong><br>Le travail scientifique est un travail de fond, d’argumentation, et non un travail d’opinion. La soumettre par la loi aux<em> “valeurs de la République”</em> serait ouvrir la porte à un contrôle de la recherche. Une mesure d’autant plus discutable qu’elle s’inscrit dans un contexte de défiance du gouvernement qui qualifie l’Université de lieu où existerait un discours<em> “islamo-gauchiste”</em> &#8211; anathème nauséabond alors qu’il est urgent de construire un discours national d’une France riche de ses différences. Mesure évitée de justesse, cette loi aurait assumé de briser la confiance et d’entraver la création de connaissances et critiques qui pourtant sont essentielles pour la société. Nous resterons vigilant·e·s à ce que cette tentative de contrôle ne se réitère pas.<br><br><strong>Une loi qui précarise les chercheur⋅ses et accentue les inégalités d’accès à l’enseignement supérieur<br></strong>La logique de “financer sur projet” est contraire à l’idée même de recherche tant elle la fait entrer dans une logique de compétition. En plus de cela, les chercheur⋅ses seront précarisés par la création d’un CDI de mission &#8211; soit un autre nom pour dire “CDD”.<strong> </strong>Devons nous rappeler qu’il manque d’ores et déjà un nombre élevé de personnel dans nos universités ? Les salles pourraient être plus chargées et les frais scolaires augmentés, autant d&#8217;ingrédients creusant les inégalités sociales.La mission de l’Université est de permettre à tout le monde d’acquérir du savoir, d’avoir des éléments utiles pour la réflexion critique, d’avoir accès à des pistes de réflexion et des voies d’émancipations personnelles. Ce n’est pas que former des individus ayant des compétences pour leur intégration sur le marché du travail, mais bien des citoyen⋅nes érudit·e·s, critiques et émancipé·e·s.</p>



<p><strong>Les Jeunes Écologistes soutiennent les grèves en cours, réclament l’abandon immédiat de cette loi et appellent le gouvernement à la repenser, cette fois en co-construction avec l’ensemble des acteurs de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.</strong></p>

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2020-12-29T20:57:37Z
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2020-11-12T19:42:57Z
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Les Jeunes Écologistes
                            [subject#] => 3
                            [subject] => Actualités politiques
                            [subject#2] => Education
                            [subject#3] => Jeunesse
                        )

                    [description#] => 1
                    [description] => Depuis 2017, une avalanche de réformes de l’Université ne cesse de soumettre ces institutions, et leur mission de service public, à un fonctionnement qui ne correspond plus aux valeurs d&#8217;Établissements Supérieur et de la Recherche. Flexibilité, concurrence, et compétitivité, une approche mortifère pour la recherche fondamentale et expérimentale et l’espace de libertés et de sciences [&#8230;]
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => 
<p><em>Depuis 2017, une avalanche de réformes de l’Université ne cesse de soumettre ces institutions, et leur mission de service public, à un fonctionnement qui ne correspond plus aux valeurs d&#8217;Établissements Supérieur et de la Recherche. Flexibilité, concurrence, et compétitivité, une approche mortifère pour la recherche fondamentale et expérimentale et l’espace de libertés et de sciences que sont les Universités!</em><em><br></em></p>



<p><strong>Une loi qui menace la liberté de manifester</strong><br>Aujourd’hui, le gouvernement tente de faire passer une loi rejetée à la quasi unanimité par le milieu scientifique et universitaire. Elle signifierait la mise au pas néolibéral et managérial de l’Université, mais aussi la mise en place d’un “délit d’entrave” (<em>« pénétrer ou se maintenir dans l</em>’<em>enceinte d</em>’<em>un établissement d</em>’<em>enseignement supérieur</em> […] <em>dans le but d&#8217;entraver un débat »)</em> passible d’1 an de prison et 7500€ d’amende, et de 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende si réalisé en groupe. Si cette loi passait, des étudiant⋅es et des enseignant⋅e⋅s-chercheur⋅e⋅s pourraient aller en prison pour s’être rassemblé⋅e⋅s pour protester. C’est une grave atteinte à nos droits.<br></p>



<p><strong>Une loi qui menace les libertés académiques et l’indépendance de la recherche</strong><br>Le travail scientifique est un travail de fond, d’argumentation, et non un travail d’opinion. La soumettre par la loi aux<em> “valeurs de la République”</em> serait ouvrir la porte à un contrôle de la recherche. Une mesure d’autant plus discutable qu’elle s’inscrit dans un contexte de défiance du gouvernement qui qualifie l’Université de lieu où existerait un discours<em> “islamo-gauchiste”</em> &#8211; anathème nauséabond alors qu’il est urgent de construire un discours national d’une France riche de ses différences. Mesure évitée de justesse, cette loi aurait assumé de briser la confiance et d’entraver la création de connaissances et critiques qui pourtant sont essentielles pour la société. Nous resterons vigilant·e·s à ce que cette tentative de contrôle ne se réitère pas.<br><br><strong>Une loi qui précarise les chercheur⋅ses et accentue les inégalités d’accès à l’enseignement supérieur<br></strong>La logique de “financer sur projet” est contraire à l’idée même de recherche tant elle la fait entrer dans une logique de compétition. En plus de cela, les chercheur⋅ses seront précarisés par la création d’un CDI de mission &#8211; soit un autre nom pour dire “CDD”.<strong> </strong>Devons nous rappeler qu’il manque d’ores et déjà un nombre élevé de personnel dans nos universités ? Les salles pourraient être plus chargées et les frais scolaires augmentés, autant d&#8217;ingrédients creusant les inégalités sociales.La mission de l’Université est de permettre à tout le monde d’acquérir du savoir, d’avoir des éléments utiles pour la réflexion critique, d’avoir accès à des pistes de réflexion et des voies d’émancipations personnelles. Ce n’est pas que former des individus ayant des compétences pour leur intégration sur le marché du travail, mais bien des citoyen⋅nes érudit·e·s, critiques et émancipé·e·s.</p>



<p><strong>Les Jeunes Écologistes soutiennent les grèves en cours, réclament l’abandon immédiat de cette loi et appellent le gouvernement à la repenser, cette fois en co-construction avec l’ensemble des acteurs de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.</strong></p>

                        )

                    [category] => Actualités politiques
                    [category@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2] => Education
                    [category#2@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#3] => Jeunesse
                    [category#3@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [date_timestamp] => 1605210120
                )

            [7] => Array
                (
                    [author#] => 1
                    [author] => Les Jeunes Écologistes
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Les Jeunes Écologistes
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => html
                    [title] => Les jeunes n’ont pas à subir les conséquences de la crise
                    [link#] => 1
                    [link] => https://jeunes-ecologistes.org/les-jeunes-nont-pas-a-subir-les-consequences-de-la-crise/
                    [link@] => rel,type,href
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org/les-jeunes-nont-pas-a-subir-les-consequences-de-la-crise/
                    [id#] => 1
                    [id] => http://jeunes-ecologistes.org/?p=24409
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2020-12-29T20:56:44Z
                    [published#] => 1
                    [published] => 2020-11-09T14:25:46Z
                    [category#] => 2
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category@term] => Actualités politiques
                    [category#2@] => scheme,term
                    [category#2@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2@term] => Jeunesse
                    [summary#] => 1
                    [summary@] => type
                    [summary@type] => html
                    [summary] => Appel de l’UNL, de la FIDL, de l’UNEF, de l’Alternative, de la JOC, du MJCF, de l’UEC, NPA-Jeunes et des JE. La semaine dernière, M. Macron annonçait d’un ton solennel le confinement national dû à l’aggravation de la situation sanitaire. Or, face à la gravité, le constat des lycéen·ne·s est celui d’un manque de moyens [&#8230;]
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type,xml:base
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content@xml:base] => https://jeunes-ecologistes.org/les-jeunes-nont-pas-a-subir-les-consequences-de-la-crise/
                    [atom_content] => 
<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><em>Appel de l’UNL, de la FIDL, de l’UNEF, de l’Alternative, de la JOC, du MJCF, de l’UEC, NPA-Jeunes</em> et des JE. </p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">La semaine dernière, M. Macron annonçait d’un ton solennel le confinement national dû à l’aggravation de la situation sanitaire. Or, face à la gravité, le constat des lycéen·ne·s est celui d’un manque de moyens criant dans les établissements. Notre jeunesse est entassée dans les bahuts, avec peu de moyens de protection… Le risque de se contaminer et de contaminer ses proches est élevé. Cela est inadmissible !</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les lycéen·ne·s, étudiant·e·s en BTS et CPGE montrent l’exemple en se mobilisant massivement pour exiger des moyens pour leur santé. Au lieu de ré- pondre par des moyens, ce gouvernement se permet de réprimer violemment. <strong>Nos organisations demandent l’abandon de toutes les poursuites contre les lycéen·ne·s arrêté·e·s et l’arrêt immédiat de la répression !</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les dernières annonces de M. Blanquer ne répondent pas aux demandes. Si l’enseignement hybride présentiel/distanciel permettra de réduire la circulation de la Covid-19 dans les lycées, de fait <strong>il creuse les inégalités, </strong>notamment pour les jeunes des milieux les plus défavorisés. Le souci est le même pour les E3C en contrôle continu, créant encore plus d’inégalités en fonction du lycée d’origine.<br>Il est possible d’assurer un enseignement à 100% en présentiel dans les facs et lycées, mais pour cela il est impératif d’allouer des moyens budgétaires d’urgence et d’ampleur.</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Pour les lycéen·ne·s et les étudiant·e·s dans les lycées, nous revendiquons :</p>



<ol><li>le dédoublement des classes et des embauches de personnels enseignants, pédagogiques, administratifs et de nettoyage</li><li>la mise à disposition de masques et gel gratuit, pour tou·te·s les élèves</li><li>l’allongement des temps de cantine et récréation, pour garantir une dis- tanciation plus importante</li><li>la transparence sur les cas COVID dans les établissements, et l’application réelle de la règle de l’isolement des cas contacts</li><li>le rétablissement d’une médecine scolaire de qualité</li></ol>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Cette seconde vague était prévisible depuis des mois. Pourtant, rien n’a été fait en terme de moyens pour la prévention et la santé. Lutter réellement contre ce virus nécessite, comme le demande les soignant·e·s, un investissement massif dans la santé !</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Avec la fermeture des universités, le distanciel devient la norme. Cette mesure creuse les inégalités entre les étudiant·e·s. Alors que tou·te·s n’ont pas un accès égal au numérique ou à un espace de travail chez eux·elles, il est absurde que l’assiduité soit contrôlée et que le contrôle continu soit la règle. Aucun cadrage national clair n’a été créé pour aider les établissements à gérer la situation de crise en incitant à mettre en place des modalités d’évaluation comme les devoirs maisons pour le contrôle continu. De même, quant aux examens, ceux-ci ne peuvent se tenir à distance. Nos organisations exigent leur tenue en présentiel au mois de janvier avec des mesures sanitaires renforcées.<br><strong>En ce sens, il est urgent de mettre en place un plan d’investissement dans les universités afin de les rouvrir et d’assurer le maximum de présentiel.</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Pour lutter contre la précarité, l’aide de 150€ proposée aux boursier·e·s et aux bénéficiaires de l’APL doit être généralisée. Plus largement, nous revendiquons des moyens financiers d’ampleur, pour l’ensemble des étudiant·e·s, afin de réellement lutter contre la précarité.</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Le gouvernement n’a de cesse de nous expliquer qu’il n’y a pas d’argent magique. Or, depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement a débloqué 470 milliards d’euros pour les grandes entreprises. Soit-disant pour conserver l’emploi, alors que ces dernières licencient ! Cet argent devrait aller dans les hôpitaux et dans l’éducation afin de contrecarrer cette crise sanitaire et offrir une éducation de qualité !</p>



<p class="has-text-color has-background has-very-dark-gray-color has-very-light-gray-background-color"><strong>Aujourd’hui, ce gouvernement veut faire payer les conséquences de sa mauvaise gestion sanitaire aux jeunes. Il est hors de question ! Face à cette situation critique, notamment dans les lycées et afin d’obtenir gain de cause, nos organisations appellent les jeunes, lycéen·ne·s, étudiant·e·s à rejoindre “la grève sanitaire” du 10 novembre appelée par les syndicats d’ensei- gnant·e·s et à poursuivre la mobilisation. Nous appelons à organiser des Assemblées générales, des actions et des manifestations massives ce jour-là dans les lycées.</strong></p>

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2020-12-29T20:56:44Z
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2020-11-09T14:25:46Z
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Les Jeunes Écologistes
                            [subject#] => 2
                            [subject] => Actualités politiques
                            [subject#2] => Jeunesse
                        )

                    [description#] => 1
                    [description] => Appel de l’UNL, de la FIDL, de l’UNEF, de l’Alternative, de la JOC, du MJCF, de l’UEC, NPA-Jeunes et des JE. La semaine dernière, M. Macron annonçait d’un ton solennel le confinement national dû à l’aggravation de la situation sanitaire. Or, face à la gravité, le constat des lycéen·ne·s est celui d’un manque de moyens [&#8230;]
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => 
<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><em>Appel de l’UNL, de la FIDL, de l’UNEF, de l’Alternative, de la JOC, du MJCF, de l’UEC, NPA-Jeunes</em> et des JE. </p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">La semaine dernière, M. Macron annonçait d’un ton solennel le confinement national dû à l’aggravation de la situation sanitaire. Or, face à la gravité, le constat des lycéen·ne·s est celui d’un manque de moyens criant dans les établissements. Notre jeunesse est entassée dans les bahuts, avec peu de moyens de protection… Le risque de se contaminer et de contaminer ses proches est élevé. Cela est inadmissible !</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les lycéen·ne·s, étudiant·e·s en BTS et CPGE montrent l’exemple en se mobilisant massivement pour exiger des moyens pour leur santé. Au lieu de ré- pondre par des moyens, ce gouvernement se permet de réprimer violemment. <strong>Nos organisations demandent l’abandon de toutes les poursuites contre les lycéen·ne·s arrêté·e·s et l’arrêt immédiat de la répression !</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les dernières annonces de M. Blanquer ne répondent pas aux demandes. Si l’enseignement hybride présentiel/distanciel permettra de réduire la circulation de la Covid-19 dans les lycées, de fait <strong>il creuse les inégalités, </strong>notamment pour les jeunes des milieux les plus défavorisés. Le souci est le même pour les E3C en contrôle continu, créant encore plus d’inégalités en fonction du lycée d’origine.<br>Il est possible d’assurer un enseignement à 100% en présentiel dans les facs et lycées, mais pour cela il est impératif d’allouer des moyens budgétaires d’urgence et d’ampleur.</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Pour les lycéen·ne·s et les étudiant·e·s dans les lycées, nous revendiquons :</p>



<ol><li>le dédoublement des classes et des embauches de personnels enseignants, pédagogiques, administratifs et de nettoyage</li><li>la mise à disposition de masques et gel gratuit, pour tou·te·s les élèves</li><li>l’allongement des temps de cantine et récréation, pour garantir une dis- tanciation plus importante</li><li>la transparence sur les cas COVID dans les établissements, et l’application réelle de la règle de l’isolement des cas contacts</li><li>le rétablissement d’une médecine scolaire de qualité</li></ol>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Cette seconde vague était prévisible depuis des mois. Pourtant, rien n’a été fait en terme de moyens pour la prévention et la santé. Lutter réellement contre ce virus nécessite, comme le demande les soignant·e·s, un investissement massif dans la santé !</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Avec la fermeture des universités, le distanciel devient la norme. Cette mesure creuse les inégalités entre les étudiant·e·s. Alors que tou·te·s n’ont pas un accès égal au numérique ou à un espace de travail chez eux·elles, il est absurde que l’assiduité soit contrôlée et que le contrôle continu soit la règle. Aucun cadrage national clair n’a été créé pour aider les établissements à gérer la situation de crise en incitant à mettre en place des modalités d’évaluation comme les devoirs maisons pour le contrôle continu. De même, quant aux examens, ceux-ci ne peuvent se tenir à distance. Nos organisations exigent leur tenue en présentiel au mois de janvier avec des mesures sanitaires renforcées.<br><strong>En ce sens, il est urgent de mettre en place un plan d’investissement dans les universités afin de les rouvrir et d’assurer le maximum de présentiel.</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Pour lutter contre la précarité, l’aide de 150€ proposée aux boursier·e·s et aux bénéficiaires de l’APL doit être généralisée. Plus largement, nous revendiquons des moyens financiers d’ampleur, pour l’ensemble des étudiant·e·s, afin de réellement lutter contre la précarité.</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Le gouvernement n’a de cesse de nous expliquer qu’il n’y a pas d’argent magique. Or, depuis le début de la crise sanitaire, le gouvernement a débloqué 470 milliards d’euros pour les grandes entreprises. Soit-disant pour conserver l’emploi, alors que ces dernières licencient ! Cet argent devrait aller dans les hôpitaux et dans l’éducation afin de contrecarrer cette crise sanitaire et offrir une éducation de qualité !</p>



<p class="has-text-color has-background has-very-dark-gray-color has-very-light-gray-background-color"><strong>Aujourd’hui, ce gouvernement veut faire payer les conséquences de sa mauvaise gestion sanitaire aux jeunes. Il est hors de question ! Face à cette situation critique, notamment dans les lycées et afin d’obtenir gain de cause, nos organisations appellent les jeunes, lycéen·ne·s, étudiant·e·s à rejoindre “la grève sanitaire” du 10 novembre appelée par les syndicats d’ensei- gnant·e·s et à poursuivre la mobilisation. Nous appelons à organiser des Assemblées générales, des actions et des manifestations massives ce jour-là dans les lycées.</strong></p>

                        )

                    [category] => Actualités politiques
                    [category@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2] => Jeunesse
                    [category#2@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [date_timestamp] => 1604931900
                )

            [8] => Array
                (
                    [author#] => 1
                    [author] => Les Jeunes Écologistes
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Les Jeunes Écologistes
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => html
                    [title] => Le chlordécone tue, la police tabasse !
                    [link#] => 1
                    [link] => https://jeunes-ecologistes.org/le-chlordecone-tue-la-police-tabasse/
                    [link@] => rel,type,href
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org/le-chlordecone-tue-la-police-tabasse/
                    [id#] => 1
                    [id] => http://jeunes-ecologistes.org/?p=24403
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2020-12-29T20:56:09Z
                    [published#] => 1
                    [published] => 2020-11-08T17:24:53Z
                    [category#] => 10
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category@term] => Actualités politiques
                    [category#2@] => scheme,term
                    [category#2@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2@term] => Energie Climat
                    [category#3@] => scheme,term
                    [category#3@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#3@term] => Territoires
                    [category#4@] => scheme,term
                    [category#4@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#4@term] => banane
                    [category#5@] => scheme,term
                    [category#5@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#5@term] => Chlordécone
                    [category#6@] => scheme,term
                    [category#6@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#6@term] => colonialisme
                    [category#7@] => scheme,term
                    [category#7@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#7@term] => Décoloniale
                    [category#8@] => scheme,term
                    [category#8@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#8@term] => martinique
                    [category#9@] => scheme,term
                    [category#9@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#9@term] => pesticide
                    [category#10@] => scheme,term
                    [category#10@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#10@term] => violence
                    [summary#] => 1
                    [summary@] => type
                    [summary@type] => html
                    [summary] => Chaque samedi, depuis novembre 2019, des militant-es bloquent les accès aux supermarchés appartenant aux familles des békés, les descendant-es des premiers colons européens aux Antilles françaises. Le 16 juillet 2020, alors que des manifestant-es anti-chlordécone étaient rassemblé-es devant le commissariat de Fort-de-France pour réclamer la libération de trois autres militant-es arrêtés dans la matinée, Keziah [&#8230;]
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type,xml:base
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content@xml:base] => https://jeunes-ecologistes.org/le-chlordecone-tue-la-police-tabasse/
                    [atom_content] => 
<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><em>Chaque samedi, depuis novembre 2019, des militant-es bloquent les accès aux supermarchés appartenant aux familles des békés, les descendant-es des premiers colons européens aux Antilles françaises. Le 16 juillet 2020, alors que des manifestant-es anti-chlordécone étaient rassemblé-es devant le commissariat de Fort-de-France pour réclamer la libération de trois autres militant-es arrêtés dans la matinée, Keziah Nuissier est violemment tabassé.&nbsp;</em></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Keziah, militant anti-chlordécone de 21 ans, est battu par une dizaine de membres des forces de l’ordre. Il est par la suite placé en garde à vue et accusé d’avoir <em>agressé</em> ses agresseurs. La scène est filmée par un riverain. Son procès devait avoir lieu le 27 août, mais son état de santé dû aux coups reçus l’a renvoyé à ce lundi 9 novembre 2020. Keziah est tabassé, mais c’est lui qui doit comparaître pour violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique. C’est consternant ! A l’heure où le gouvernement souhaite faire passer une proposition de loi sur la « Sécurité Globale » visant notamment à sanctionner pénalement les personnes diffusant des images de fonctionnaires des forces de l’ordre dans le but d’atteindre leur intégrité, les images du tabassage de Keziah démontre une nouvelle fois l’importance de ces preuves.&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Les Jeunes Écologistes affirment leur soutien à Keziah Nuissier, ainsi qu’aux autres victimes de la répression policière lors des mouvements anti-chlordécone.&nbsp;</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Il est nécessaire de rappeler que l’origine de cette répression provient de l’empoisonnement massif des Antilles par le chlordécone. Ce dossier est un scandale sanitaire, environnemental, social et économique ! Le chlordécone est un pesticide organochloré, toxique et perturbateur endocrinien, persistant jusqu’à 7 siècles dans les sols. Introduit en 1972 pour lutter contre le charançon dans les bananeraies en Martinique et Guadeloupe, il sera interdit officiellement en 1993 par les autorités françaises. Cependant, en raison de dérogations multiples obtenues par les entreprises détenues par les lobbys de la banane, ce pesticide continuera à être épandu malgré les différentes études attestant de la dangerosité du produit.&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Plus de 90% des Guadeloupéen-nes et des Martiniquais-es sont aujourd’hui contaminé-es !&nbsp;</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les premières victimes sont les ouvrier-es agricoles, premier-es témoins de l’impact du chlordécone. Dès 1974, les revendications contre le chlordécone affluent et, à l’image d’aujourd’hui, la répression est la seule réponse de l’Etat français. Les terres, le sol, les eaux des rivières et des côtes, tout un écosystème est contaminé. Le constat est semblable pour la population : cancer de la prostate, troubles de développement, prématuré-es, endométrioses sévères, et autres impacts de ce perturbateur endocrinien. Plusieurs plaintes sont déposées depuis le début des années 2000, mais aucun responsable n’est reconnu.&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Les Jeunes écologistes dénoncent cette répression envers les citoyen-nes et réclament justice et réparation pour les préjudices subis depuis 50 ans.&nbsp;&nbsp;</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">La principale explication à cette utilisation intensive du chlordécone est économique, basée sur un désir de rendements et de profits, négligeant implicitement les multiples impacts sanitaires et environnementaux. Un empoisonnement perpétré par les grands planteurs issus des familles esclavagistes, et tout cela avec la complicité de l’Etat français. Une population ignorée et méprisée, empoisonnée par ce système de profits mis en place par les grands planteurs, sous fond de pratiques coloniales d’habiter la terre. Une ligne de plus parmi les milliards d’exemples d’un système destructeur et tueur : le capitalisme. Nous, consommateur-trices de produits tels que la banane de Martinique et Guadeloupe, nous avons la responsabilité d’être conscient-e des dégâts et des violences sous-jacentes à la production de ces ressources. </p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Le chlordécone empoisonne, la police réprime, le capitalisme tue.&nbsp;</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les Jeunes Écologistes demandent que des démarches pénales soient engagées pour réparer les effets du chlordécone sur la santé humaine des citoyen-nes français-es.&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les Jeunes Écologistes réaffirment leur souhait que l’Etat reconnaisse le crime d’écocide.&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les Jeunes Écologistes réaffirment leur volonté d’être des Allié-es des luttes, pour donner la parole aux militant-es et collectifs engagées, afin de soutenir et mettre en avant celles et ceux qui se battent pour la justice et la vérité.</p>



<p class="has-text-color has-background has-very-dark-gray-color has-cyan-bluish-gray-background-color"><strong>Signons ensemble la <a href="https://www.change.org/p/tribunal-judiciaire-de-fort-de-france-nous-demandons-la-relaxe-de-keziah?recruiter=1075586367&amp;utm_source=share_petition&amp;utm_campaign=psf_combo_share_initial&amp;utm_medium=whatsapp&amp;recruited_by_id=db4b8b60-7de7-11ea-8e7e-351a8c85c638&amp;fbclid=IwAR2pO8xmH0kElvhXaP4W2s6hb0vkkH0wXiKuSrKMZdplduZ-UFBApi-CRyY"><span style="text-decoration: underline;">pétition de soutien pour demander la relaxe de Keziah.</span></a></strong></p>

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2020-12-29T20:56:09Z
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2020-11-08T17:24:53Z
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Les Jeunes Écologistes
                            [subject#] => 10
                            [subject] => Actualités politiques
                            [subject#2] => Energie Climat
                            [subject#3] => Territoires
                            [subject#4] => banane
                            [subject#5] => Chlordécone
                            [subject#6] => colonialisme
                            [subject#7] => Décoloniale
                            [subject#8] => martinique
                            [subject#9] => pesticide
                            [subject#10] => violence
                        )

                    [description#] => 1
                    [description] => Chaque samedi, depuis novembre 2019, des militant-es bloquent les accès aux supermarchés appartenant aux familles des békés, les descendant-es des premiers colons européens aux Antilles françaises. Le 16 juillet 2020, alors que des manifestant-es anti-chlordécone étaient rassemblé-es devant le commissariat de Fort-de-France pour réclamer la libération de trois autres militant-es arrêtés dans la matinée, Keziah [&#8230;]
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => 
<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><em>Chaque samedi, depuis novembre 2019, des militant-es bloquent les accès aux supermarchés appartenant aux familles des békés, les descendant-es des premiers colons européens aux Antilles françaises. Le 16 juillet 2020, alors que des manifestant-es anti-chlordécone étaient rassemblé-es devant le commissariat de Fort-de-France pour réclamer la libération de trois autres militant-es arrêtés dans la matinée, Keziah Nuissier est violemment tabassé.&nbsp;</em></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Keziah, militant anti-chlordécone de 21 ans, est battu par une dizaine de membres des forces de l’ordre. Il est par la suite placé en garde à vue et accusé d’avoir <em>agressé</em> ses agresseurs. La scène est filmée par un riverain. Son procès devait avoir lieu le 27 août, mais son état de santé dû aux coups reçus l’a renvoyé à ce lundi 9 novembre 2020. Keziah est tabassé, mais c’est lui qui doit comparaître pour violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique. C’est consternant ! A l’heure où le gouvernement souhaite faire passer une proposition de loi sur la « Sécurité Globale » visant notamment à sanctionner pénalement les personnes diffusant des images de fonctionnaires des forces de l’ordre dans le but d’atteindre leur intégrité, les images du tabassage de Keziah démontre une nouvelle fois l’importance de ces preuves.&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Les Jeunes Écologistes affirment leur soutien à Keziah Nuissier, ainsi qu’aux autres victimes de la répression policière lors des mouvements anti-chlordécone.&nbsp;</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Il est nécessaire de rappeler que l’origine de cette répression provient de l’empoisonnement massif des Antilles par le chlordécone. Ce dossier est un scandale sanitaire, environnemental, social et économique ! Le chlordécone est un pesticide organochloré, toxique et perturbateur endocrinien, persistant jusqu’à 7 siècles dans les sols. Introduit en 1972 pour lutter contre le charançon dans les bananeraies en Martinique et Guadeloupe, il sera interdit officiellement en 1993 par les autorités françaises. Cependant, en raison de dérogations multiples obtenues par les entreprises détenues par les lobbys de la banane, ce pesticide continuera à être épandu malgré les différentes études attestant de la dangerosité du produit.&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Plus de 90% des Guadeloupéen-nes et des Martiniquais-es sont aujourd’hui contaminé-es !&nbsp;</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les premières victimes sont les ouvrier-es agricoles, premier-es témoins de l’impact du chlordécone. Dès 1974, les revendications contre le chlordécone affluent et, à l’image d’aujourd’hui, la répression est la seule réponse de l’Etat français. Les terres, le sol, les eaux des rivières et des côtes, tout un écosystème est contaminé. Le constat est semblable pour la population : cancer de la prostate, troubles de développement, prématuré-es, endométrioses sévères, et autres impacts de ce perturbateur endocrinien. Plusieurs plaintes sont déposées depuis le début des années 2000, mais aucun responsable n’est reconnu.&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Les Jeunes écologistes dénoncent cette répression envers les citoyen-nes et réclament justice et réparation pour les préjudices subis depuis 50 ans.&nbsp;&nbsp;</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">La principale explication à cette utilisation intensive du chlordécone est économique, basée sur un désir de rendements et de profits, négligeant implicitement les multiples impacts sanitaires et environnementaux. Un empoisonnement perpétré par les grands planteurs issus des familles esclavagistes, et tout cela avec la complicité de l’Etat français. Une population ignorée et méprisée, empoisonnée par ce système de profits mis en place par les grands planteurs, sous fond de pratiques coloniales d’habiter la terre. Une ligne de plus parmi les milliards d’exemples d’un système destructeur et tueur : le capitalisme. Nous, consommateur-trices de produits tels que la banane de Martinique et Guadeloupe, nous avons la responsabilité d’être conscient-e des dégâts et des violences sous-jacentes à la production de ces ressources. </p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Le chlordécone empoisonne, la police réprime, le capitalisme tue.&nbsp;</strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les Jeunes Écologistes demandent que des démarches pénales soient engagées pour réparer les effets du chlordécone sur la santé humaine des citoyen-nes français-es.&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les Jeunes Écologistes réaffirment leur souhait que l’Etat reconnaisse le crime d’écocide.&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Les Jeunes Écologistes réaffirment leur volonté d’être des Allié-es des luttes, pour donner la parole aux militant-es et collectifs engagées, afin de soutenir et mettre en avant celles et ceux qui se battent pour la justice et la vérité.</p>



<p class="has-text-color has-background has-very-dark-gray-color has-cyan-bluish-gray-background-color"><strong>Signons ensemble la <a href="https://www.change.org/p/tribunal-judiciaire-de-fort-de-france-nous-demandons-la-relaxe-de-keziah?recruiter=1075586367&amp;utm_source=share_petition&amp;utm_campaign=psf_combo_share_initial&amp;utm_medium=whatsapp&amp;recruited_by_id=db4b8b60-7de7-11ea-8e7e-351a8c85c638&amp;fbclid=IwAR2pO8xmH0kElvhXaP4W2s6hb0vkkH0wXiKuSrKMZdplduZ-UFBApi-CRyY"><span style="text-decoration: underline;">pétition de soutien pour demander la relaxe de Keziah.</span></a></strong></p>

                        )

                    [category] => Actualités politiques
                    [category@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2] => Energie Climat
                    [category#2@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#3] => Territoires
                    [category#3@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#4] => banane
                    [category#4@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#5] => Chlordécone
                    [category#5@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#6] => colonialisme
                    [category#6@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#7] => Décoloniale
                    [category#7@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#8] => martinique
                    [category#8@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#9] => pesticide
                    [category#9@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#10] => violence
                    [category#10@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [date_timestamp] => 1604856240
                )

            [9] => Array
                (
                    [author#] => 1
                    [author] => Les Jeunes Écologistes
                    [author_name#] => 1
                    [author_name] => Les Jeunes Écologistes
                    [title#] => 1
                    [title@] => type
                    [title@type] => html
                    [title] => Non à la loi liberticide de “sécurité globale”
                    [link#] => 1
                    [link] => https://jeunes-ecologistes.org/non-a-la-loi-liberticide-de-securite-globale/
                    [link@] => rel,type,href
                    [link@rel] => alternate
                    [link@type] => text/html
                    [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org/non-a-la-loi-liberticide-de-securite-globale/
                    [id#] => 1
                    [id] => http://jeunes-ecologistes.org/?p=24388
                    [updated#] => 1
                    [updated] => 2020-11-05T21:33:12Z
                    [published#] => 1
                    [published] => 2020-11-05T21:18:55Z
                    [category#] => 5
                    [category@] => scheme,term
                    [category@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category@term] => Actualités politiques
                    [category#2@] => scheme,term
                    [category#2@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2@term] => loi
                    [category#3@] => scheme,term
                    [category#3@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#3@term] => Manifestation
                    [category#4@] => scheme,term
                    [category#4@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#4@term] => Police
                    [category#5@] => scheme,term
                    [category#5@scheme] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#5@term] => sécurité
                    [summary#] => 1
                    [summary@] => type
                    [summary@type] => html
                    [summary] => Les Jeunes écologistes réclament que la sécurité soit un service public social, alliant dialogue et désescalade, permettant la libre expression des droits fondamentaux de notre République, dont la liberté de manifester. 
                    [atom_content#] => 1
                    [atom_content@] => type,xml:base
                    [atom_content@type] => html
                    [atom_content@xml:base] => https://jeunes-ecologistes.org/non-a-la-loi-liberticide-de-securite-globale/
                    [atom_content] => 
<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong><em>Les Jeunes écologistes réclament que la sécurité soit un service public social, alliant dialogue et désescalade, permettant la libre expression des droits fondamentaux de notre République, dont la liberté de manifester. </em></strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Ce mercredi 04 novembre a été débattue à l’Assemblée Nationale une proposition de loi sur la  “sécurité globale” (Loi Fauvergue, du nom d’un ancien patron du RAID). Une proposition impensable au regard de la censure qu’elle pourrait entraîner, alors même que depuis 2017, sous Emmanuel Macron, les manifestations et oppositions au gouvernement sont violemment réprimées. </p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Au lendemain des meurtres commis par des policiers comme celui d’Adama Traoré et à l’heure où les violences policières sont très rarement punies, alors même que des vidéos circulent parfois pour en témoigner, cette loi interdirait de diffuser ce type de vidéos. Cette proposition de loi est liberticide et menace notre démocratie.</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Nous, Jeunes Ecologistes, nous opposons au développement d’une société de surveillance généralisée dans laquelle la liberté de manifester serait mise à mal.</strong> Plusieurs articles de cette loi facilitent la captation d’images et l’accès aux images des interventions des policiers et gendarmes, ce qui leur permettrait d’identifier plus facilement des militant·e·s et donc de faciliter la répression. Le sentiment de “sécurité globale” recherché par cette loi ne pourrait pas être atteint en dissuadant et en fichant tout manifestant·e souhaitant exprimer son opposition. Cette loi s’appuie sur un recours à la technologie pour contrôler toujours plus et prévoit de permettre aux policiers et aux gendarmes de porter leur arme dans les lieux publics, en dehors des heures de service. Et c’est cette loi qui devrait nous permettre de sortir paisiblement dans la rue ?</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Bien au contraire ! Les Jeunes écologistes réclament que la sécurité soit un <strong>service public social, alliant dialogue et désescalade</strong>, permettant la libre expression des droits fondamentaux de notre République, dont la liberté de manifester. En ce sens, <strong>nous nous opposons à la privatisation de la sécurité qu’engendrerait cette loi. </strong>En l’état actuel, la proposition permet facilement la sous-traitance de la sécurité intérieure et extérieure à des entreprises privées. La police et la gendarmerie devraient plutôt être des acteurs de terrain dans une logique d’accompagnement indispensable pour prévenir les incivilités et les débordements au lieu de les réprimer. Ce glissement nuit à la souveraineté de l’Etat français en délaissant une fonction régalienne primordiale pour notre démocratie : la sécurité de toutes et tous.&nbsp;&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Enfin, Les Jeunes Écologistes dénoncent le fait qu’en pleine crise sanitaire, la priorité de nos parlementaires se centre sur une réduction des libertés et un investissement dans des technologies de contrôle, alors même que les libertés sont déjà extrêmement réduites et qu’aucun investissement n’a été fait ni pour aider nos soignant·e·s qui se battent depuis des mois contre une pandémie effrayante, ni pour aider nos enseignant·e·s mobilisé·e·s depuis le jour de la rentrée contre un protocole sanitaire renforcé inapplicable. </p>



<p class="has-text-color has-background has-very-dark-gray-color has-very-light-gray-background-color">Signons ensemble la pétition de <span style="text-decoration: underline;"><em><a href="https://www.change.org/p/gouvernement-fran%C3%A7ais-refus-de-la-loi-visant-%C3%A0-emp%C3%AAcher-la-diffusion-des-images-de-violences-polici%C3%A8res?utm_content=cl_sharecopy_22450892_fr-FR%3Av5&amp;recruited_by_id=6c3c4310-1def-11eb-9ed8-b76fa1ddf03c&amp;utm_source=share_petition&amp;utm_medium=copylink&amp;utm_campaign=psf_combo_share_initial&amp;utm_term=psf_combo_share_initial">Refus de la loi visant à empêcher la diffusion des images de violences policières</a></em></span>.</p>

                    [modified#] => 1
                    [modified] => 2020-11-05T21:33:12Z
                    [issued#] => 1
                    [issued] => 2020-11-05T21:18:55Z
                    [dc] => Array
                        (
                            [creator#] => 1
                            [creator] => Les Jeunes Écologistes
                            [subject#] => 5
                            [subject] => Actualités politiques
                            [subject#2] => loi
                            [subject#3] => Manifestation
                            [subject#4] => Police
                            [subject#5] => sécurité
                        )

                    [description#] => 1
                    [description] => Les Jeunes écologistes réclament que la sécurité soit un service public social, alliant dialogue et désescalade, permettant la libre expression des droits fondamentaux de notre République, dont la liberté de manifester. 
                    [content] => Array
                        (
                            [encoded#] => 1
                            [encoded] => 
<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong><em>Les Jeunes écologistes réclament que la sécurité soit un service public social, alliant dialogue et désescalade, permettant la libre expression des droits fondamentaux de notre République, dont la liberté de manifester. </em></strong></p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Ce mercredi 04 novembre a été débattue à l’Assemblée Nationale une proposition de loi sur la  “sécurité globale” (Loi Fauvergue, du nom d’un ancien patron du RAID). Une proposition impensable au regard de la censure qu’elle pourrait entraîner, alors même que depuis 2017, sous Emmanuel Macron, les manifestations et oppositions au gouvernement sont violemment réprimées. </p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Au lendemain des meurtres commis par des policiers comme celui d’Adama Traoré et à l’heure où les violences policières sont très rarement punies, alors même que des vidéos circulent parfois pour en témoigner, cette loi interdirait de diffuser ce type de vidéos. Cette proposition de loi est liberticide et menace notre démocratie.</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color"><strong>Nous, Jeunes Ecologistes, nous opposons au développement d’une société de surveillance généralisée dans laquelle la liberté de manifester serait mise à mal.</strong> Plusieurs articles de cette loi facilitent la captation d’images et l’accès aux images des interventions des policiers et gendarmes, ce qui leur permettrait d’identifier plus facilement des militant·e·s et donc de faciliter la répression. Le sentiment de “sécurité globale” recherché par cette loi ne pourrait pas être atteint en dissuadant et en fichant tout manifestant·e souhaitant exprimer son opposition. Cette loi s’appuie sur un recours à la technologie pour contrôler toujours plus et prévoit de permettre aux policiers et aux gendarmes de porter leur arme dans les lieux publics, en dehors des heures de service. Et c’est cette loi qui devrait nous permettre de sortir paisiblement dans la rue ?</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Bien au contraire ! Les Jeunes écologistes réclament que la sécurité soit un <strong>service public social, alliant dialogue et désescalade</strong>, permettant la libre expression des droits fondamentaux de notre République, dont la liberté de manifester. En ce sens, <strong>nous nous opposons à la privatisation de la sécurité qu’engendrerait cette loi. </strong>En l’état actuel, la proposition permet facilement la sous-traitance de la sécurité intérieure et extérieure à des entreprises privées. La police et la gendarmerie devraient plutôt être des acteurs de terrain dans une logique d’accompagnement indispensable pour prévenir les incivilités et les débordements au lieu de les réprimer. Ce glissement nuit à la souveraineté de l’Etat français en délaissant une fonction régalienne primordiale pour notre démocratie : la sécurité de toutes et tous.&nbsp;&nbsp;</p>



<p class="has-text-color has-very-dark-gray-color">Enfin, Les Jeunes Écologistes dénoncent le fait qu’en pleine crise sanitaire, la priorité de nos parlementaires se centre sur une réduction des libertés et un investissement dans des technologies de contrôle, alors même que les libertés sont déjà extrêmement réduites et qu’aucun investissement n’a été fait ni pour aider nos soignant·e·s qui se battent depuis des mois contre une pandémie effrayante, ni pour aider nos enseignant·e·s mobilisé·e·s depuis le jour de la rentrée contre un protocole sanitaire renforcé inapplicable. </p>



<p class="has-text-color has-background has-very-dark-gray-color has-very-light-gray-background-color">Signons ensemble la pétition de <span style="text-decoration: underline;"><em><a href="https://www.change.org/p/gouvernement-fran%C3%A7ais-refus-de-la-loi-visant-%C3%A0-emp%C3%AAcher-la-diffusion-des-images-de-violences-polici%C3%A8res?utm_content=cl_sharecopy_22450892_fr-FR%3Av5&amp;recruited_by_id=6c3c4310-1def-11eb-9ed8-b76fa1ddf03c&amp;utm_source=share_petition&amp;utm_medium=copylink&amp;utm_campaign=psf_combo_share_initial&amp;utm_term=psf_combo_share_initial">Refus de la loi visant à empêcher la diffusion des images de violences policières</a></em></span>.</p>

                        )

                    [category] => Actualités politiques
                    [category@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#2] => loi
                    [category#2@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#3] => Manifestation
                    [category#3@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#4] => Police
                    [category#4@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [category#5] => sécurité
                    [category#5@domain] => https://jeunes-ecologistes.org
                    [date_timestamp] => 1604611080
                )

        )

    [channel] => Array
        (
            [title#] => 1
            [title@] => type
            [title@type] => text
            [title] => Les Jeunes Écologistes
            [subtitle#] => 1
            [subtitle@] => type
            [subtitle@type] => text
            [subtitle] => Mouvement de jeunesse de l'écologie politique
            [updated#] => 1
            [updated] => 2021-01-18T20:54:23Z
            [link#] => 1
            [link] => https://jeunes-ecologistes.org
            [link@] => rel,type,href
            [link@rel] => alternate
            [link@type] => text/html
            [link@href] => https://jeunes-ecologistes.org
            [id#] => 1
            [id] => https://jeunes-ecologistes.org/feed/atom/
            [link_self#] => 1
            [link_self] => https://jeunes-ecologistes.org/feed/atom/
            [link_self@] => rel,type,href
            [link_self@rel] => self
            [link_self@type] => application/atom+xml
            [link_self@href] => https://jeunes-ecologistes.org/feed/atom/
            [generator#] => 1
            [generator@] => uri,version
            [generator@uri] => https://wordpress.org/
            [generator@version] => 5.4.4
            [generator] => WordPress
            [tagline#] => 1
            [tagline] => Mouvement de jeunesse de l'écologie politique
            [modified#] => 1
            [modified] => 2021-01-18T20:54:23Z
            [dc] => 
            [description#] => 1
            [description] => Mouvement de jeunesse de l'écologie politique
        )

    [textinput] => Array
        (
        )

    [image] => Array
        (
        )

    [feed_type] => Atom
    [feed_version] => 1.0
    [encoding] => UTF-8
    [_source_encoding] => 
    [ERROR] => 
    [WARNING] => 
    [_ATOM_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => content
            [1] => summary
            [2] => title
            [3] => info
            [4] => tagline
            [5] => copyright
            [6] => rights
            [7] => subtitle
        )

    [_XHTML_CONTENT_CONSTRUCTS] => Array
        (
            [0] => body
            [1] => div
        )

    [_KNOWN_ENCODINGS] => Array
        (
            [0] => UTF-8
            [1] => US-ASCII
            [2] => ISO-8859-1
        )

    [stack] => Array
        (
        )

    [inchannel] => 
    [initem] => 
    [incontent] => Array
        (
        )

    [exclude_top] => 
    [intextinput] => 
    [inimage] => 
    [current_namespace] => 
    [current_category] => 0
    [last_modified] => Mon, 25 Jan 2021 18:07:47 GMT

    [rss_origin] => 5
)